DLC et DDM : savoir les décrypter pour éviter le gaspillage

par consomouslim | Manger sainement

Juil 19
gaspillage

Une source de gaspillage encore trop présente et qui pourrait être éradiquée par une simple information est la confusion en ce qui concerne les dates de péremption de vos aliments. Beaucoup d’entre nous ne prêtent attention qu’à la date inscrite sur les différents emballages alimentaires et jettent donc ceux ci une fois la date dépassée. Or il existe différentes types d’inscription sur vos emballages qui vous orientent un peu plus sur la péremption effective de ces aliments. Grosso modo, il existe deux types de dates de péremption que l’on appelle DLC (Date Limite de Consommation et DDM (Date de Durabilité Minimale) qui correspond à l’ancienne DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale). Nous allons au travers de cet article voir comment mieux comprendre nos étiquetages et ainsi éviter le gaspillage alimentaire.

gaspillage

Photo crédit : consomouslim

DLC, DDM : évitons le gaspillage.

DLC, DDM : comment s’y retrouver ?

La DLC

La DLC (date limite de consommation) correspond plus communément à l’inscription que l’on a plus l’habitude de voir sur nos emballages qui est « A consommer jusqu’au… ». Cette mention concerne les aliments généralement rapidement périssables comme les yaourts, le lait, les œufs etc. Dans ce cas là, il faut suivre scrupuleusement la date indiquée et ne surtout pas consommer l’aliment au delà de cette date sous peine de contracter une intoxication alimentaire.

La DDM

Anciennement DLUO (date limite d’utilisation optimale), la DDM correspond quant à elle à l’inscription « A consommer de préférence avant le… ». Cette mention concerne des aliments qui généralement se conservent assez longtemps comme le riz, les pâtes etc… Dans ce cas là, la date indique qu’au delà de la date indiquée, l’aliment concerné peut perdre de ses qualités gustatives mais sa consommation ne constitue en rien un danger pour votre santé.

DLUO et DDM : bien décrypter pour moins gaspiller

Maintenant que vous disposez de toutes ces informations, vous comprenez pourquoi il est important de bien lire ses emballages en ce qui concerne les dates de péremption et ne pas automatiquement tout jeter dès la date indiquée arrivée. Vous  comprenez qu’un aliment comme le riz ne se périme presque pas, il perdra sûrement de son goût mais ne constituera en aucun cas un danger pour vous si vous le consommez deux ans après la date indiquée sur l’emballage.

Voilà vous avez maintenant toutes les cartes en main pour moins gaspiller sur le plan alimentaire en apprenant à être plus attentif aux différentes dates de péremption !

Laisse un commentaire

(1) comment

[…] Article à lire : DLC et DDM : apprendre à décrypter les dates de péremption pour éviter le gasp… […]

Répondre
Répondre

Laisse un commentaire