Coronavirus : ce qu’il faut savoir

par consomouslim | Bien dans son corps

Mar 29
coronavirus

J’ai demandé sur ma story instagram jeudi soir, si un article sur le coronavirus vous intéressez. La majorité a répondu oui. Le coronavirus : c’est le mot que l'on entend sur toutes les lèvres en ce moment. Voyons ensemble quelques notions et quelques-unes de vos interrogations sur le sujet.

Avant de commencer, je tiens à préciser que toutes les données énoncées dans cet article sont susceptibles de changer dans les jours à venir. C’est un nouveau virus, on en découvre un peu plus chaque jour. Ainsi, ce qui est vrai aujourd'hui peut ne plus l'être les jours suivants.

Le coronavirus, c’est quoi ?

Les virus de la famille des coronavirus sont connus depuis plusieurs années. Mais la souche à laquelle nous avons à faire depuis plusieurs mois est une nouvelle souche appelée covid-19.

Le covid 19 a été identifié la première fois en Chine, il y a plusieurs mois déjà. L’épidémie a commencé dans la ville de Wuhan puis s’est propagé par la suite en dehors de la Chine.

Ce virus suscite beaucoup de questions, auxquelles on découvre les réponses au fur et à mesure de l’épidémie. Les recommandations qui sont vraies à un instant t, peuvent être déconstruites le lendemain avec de nouvelles découvertes. Ainsi, il en va de même avec cet article. Ce qui est d’actualité aujourd’hui sera peut-être remis en cause dans quelques jours ou pas.

Le confinement

L’état a décidé depuis un peu moins de deux semaines de la stratégie du confinement pour éviter la propagation du coronavirus ou du moins de ralentir sa propagation. Mais comment se propage-t-il ?

Comment se transmet le coronavirus ?

Le covid 19 se transmet par gouttelettes et projections salivaires.

Ceci soit lors d’un contact étroit direct et prolongé avec une personne infectée. Les critères actuels pour définir un contact étroit et prolongé sont le fait d’être à moins d’un mètre et de rester plus de 15 minutes en contact avec une personne atteinte. Le risque de transmission se fait également quand la personne malade tousse, éternue ou postillonne.

La transmission peut également se faire par contact indirect via les objets et surfaces. Actuellement, on suppose que le virus survit au moins 3 heures sur une surface sèche et beaucoup plus longtemps en milieu humide.

La question suivante m’a été posée : « On nous répète que le virus est dans l’air mais si on ouvre ses fenêtres peut-il rentrer ? »

Le virus ne se transmet pas par l’air que nous respirons mais comme dit plus haut par les gouttelettes salivaires.

Mais comment reconnaître une personne infectée pour prendre les mesures adéquates ?

Quels sont les symptômes de l’infection au coronavirus ?

Plusieurs tableaux symptomatiques sont possibles :

  • Des formes qui passent inaperçues car pas ou peu symptomatique.
  • Des symptômes grippaux classiques : fièvre, toux sèche, fatigue, courbatures, perte d’appétit, mal de gorge etc. On peut aussi avoir dans certains cas des difficultés respiratoires très sévères.
  • Des formes avec perte de goût et/ou de l’odorat.
  • Des formes digestives ont également été observées notamment chez les personnes âgées avec diarrhées et/ou vomissements;

On découvre de nouveaux symptômes de jour en jour. Les symptômes sont plus ou moins importants selon les personnes. Des personnes s’en sortent sans aucun problème et d’autres ont des conséquences plus dramatiques allant jusque la mort.

Les symptômes durent en moyenne 10 à 15 jours et les complications s’observent généralement de J7 à J10.

Pourquoi cette épidémie est grave et pourquoi faut-il strictement respecter le confinement ?

Ce virus est très contagieux et se propage à une vitesse folle. Certaines personnes sont fragiles et présentent un sur risque de mortalité notamment les personnes ayant des antécédents cardiaques, respiratoires, étant diabétique, étant immunodéprimés etc. Mais on observe également des formes graves chez des personnes jeunes et sans problème de santé connu.

On estime à l’heure actuelle que 80% des formes sont sans conséquence dont certaines passent inaperçues, 15% de formes sévères, 5% de formes très graves nécessitant d’être réanimé.

La mortalité également est incertaine, elle augmente certes avec l’âge mais elle n’épargne pas les plus jeunes.

Les principaux problèmes rencontrés par cette épidémie sont la saturation des hôpitaux et le problème de prise en charge d’un trop gros nombre de cas qui influe brutalement. Et notamment, la pénurie de masques qui fait que les personnels soignants qui sont aux premières loges n’ont pas toujours les protections adéquates.

Focus sur les masques

Les masques chirurgicaux empêchent les personnes infectées de contaminer les autres. Ils évitent la propagation des gouttelettes salivaires. Mais il ne protège pas dans l’autre sens, c’est-à-dire concrètement si une personne non malade porte un masque et a en face d’elle une personne malade sans masque, elle peut quand même être contaminée. C’est pour cela que les soignants utilisent la stratégie du double masque, un pour le malade, un pour le soignant. Le masque qui permet la protection dans les deux sens est le masque FFP2 en forme de bac à canard qui est en pénurie et très rationné actuellement.

Comment prévenir le coronavirus ?

Chacun de nous doit se sentir responsable et commencer par respecter les mesures de confinement. Nous sommes concernés pour notre santé mais aussi pour celles des autres.

  • Avoir une hygiène des mains irréprochables : se laver les mains après s’être mouché, après avoir toussé, après avoir éternué, après avoir été aux toilettes, au retour des courses ou des rares sorties autorisées, avant et après les repas et en plus de cela régulièrement dans la journée.
  • Eviter de mettre les mains au niveau de la bouche, des yeux etc.
  • Se laver les mains au savon et réserver le gel hydroalcoolique quand on est loin d’un point d’eau ou en extérieur.

Que faut-il éviter si on est contaminé ?

Les anti-inflammatoires et donc aussi les traitements naturels qui ont des propriétés anti-inflammatoires (plantes, huiles essentielles etc.) sont à éviter car aggravent les symptômes.

Les lavage de nez sont déconseillés également car favorisent la dissémination du virus dans l’organisme. 

Les corticoïdes par voie nasale et orale sont également proscrits.

Si vous avez un traitement de fond et avez un doute, prenez conseil auprès de votre médecin traitant d’abord avant d’arrêter quoi que ce soit.

Pour finir

La prise en charge des cas suspects a changé du fait de la saturation des hôpitaux. Si vous pensez être contaminé, appelez votre médecin traitant sans vous déplacer et adoptez les gestes barrières (hygiène des mains, distance de sécurité de minimum 1 mètre et si possible le port d’un masque chirurgical, tousser et éternuer dans votre coude.)

Le 15 est réservé pour les formes avec symptômes graves.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à consulter le site du gouvernement qui est régulièrement mis à jour : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Un numéro vert aussi est disponible également pour répondre à vos questions sur le coronvirus 24h/24 et 7j/7 mais attention ils ne sont pas habilités à donner des conseils médicaux : 0 800 130 000.


N'hésite pas si tu as des questions en commentaire, j'y répondrai dans la mesure du possible et en fonction des connaissances actuelles sur le sujet.

Laisse un commentaire

(3) comments

Abdillah 29 mars 2020

Peut-on se soigner avec de la graine ou de l’huile de nigelle ?

Répondre
    consomouslim 29 mars 2020

    Dans le doute et par principe de précaution comme elle a des propriétés anti inflammatoires, il vaut mieux s’abstenir tant qu’on en sait pas encore assez sur cette souche de coronavirus

    Répondre
emilie 31 mars 2020

Salam alayki, je prends de la propolis et omega 3 au quotidien en complément alilentaire , dois je arrêter ? je pensais bien faire pour augmenter mes défenses immunitaires. Comme le curcuma comme épices pour manger ? Doit on l’éviter?

Répondre
Répondre

Laisse un commentaire