All Posts by consomouslim

Suivre

A propos de l'auteur

cuisine zéro déchet
Déc 16

17 indispensables pour une cuisine zéro déchet (ou presque)

par consomouslim | Ecologie

17 indispensables pour une cuisine zéro déchet (ou presque)

Quand on souhaite tendre vers le zéro déchet, quelques-unes de nos anciennes habitudes doivent progressivement passer à la trappe. Certaines de mes lectrices me disent ne pas savoir par où commencer. Sache tout d’abord que tu n’as pas besoin d’être une experte en la matière pour commencer ta transition et qu’il ne sert à rien de culpabiliser parce que tu utilises encore des choses qui génèrent beaucoup de déchets. L’essentiel est d’avancer à petit pas pour pouvoir tenir sur la durée.

Dans cette série d’articles par pièce, j’essaierai de te guider pour que tu saches quoi remplacer en te parlant de ma propre (petite) expérience. Pas de pression, commence par ce que tu veux, ce qui te semble le plus facile et si tu ne penses pas être capable de tout remplacer, ce n’est pas grave. Fais ce qui est à ta portée dans un premier temps. Le but est de réduire ses déchets, il ne faut pas se focaliser sur l’appellation « zéro déchet » qui peut vite te complexer si tu as tendance à être perfectionniste.

Voici donc ma liste d’indispensable pour une cuisine zéro déchet. Il y a bien entendu d’autres solutions mais j’ai choisi de vous parler que de celles que j’ai déjà adopté dans un souci de cohérence.

Pour les courses

#1 Les sacs à vrac

Je n’achète pas encore tout en vrac. Je suis passée au vrac principalement pour les fruits et légumes, les denrées sèches (lentilles, pâtes, riz etc.), quelques fruits secs et oléagineux (comme les dattes, noix, amandes etc.)
Au début, j’utilisais les sacs à vrac en papier fournis par le marché. Maintenant j’utilise des sacs à vrac. La majorité de mes sacs à vrac viennent de Delhaize et quelques-uns de chez Sayou.

#2 Les tote-bags ou sacs réutilisables

J’essaie de toujours en avoir un sur moi (bon parfois ça m’arrive d’oublier). Ceci pour éviter au maximum de prendre les sacs des magasins qui en distribuent encore gratuitement. Pour mes courses j’utilise principalement des tote-bags ou d’anciens sacs réutilisables comme ceux d’IKEA (les bleus) qui prennent pas mal de courses.

Point déculpabilisation : Mais si j’oublie d’en prendre, ça m’arrive de prendre des sacs. Je précise cela juste pour les personnes qui ont tendance à se culpabiliser tout court ou en se comparant à d’autres personnes plus avancées qu’elles dans leur transition. Il ne faut pas se focaliser sur nos petits écarts ou sur ce que nous n’avons pas encore accompli. Il faut plutôt voir d’où l’on vient et les progrès que l’on fait chaque jour.

Article à lire : Challenge : 30 jours pour réduire tes déchets

Pour cuisiner

#3 Le papier cuisson compostable

Je n’ai toujours pas investi dans un papier cuisson permanent (je ne sais pas comment on appelle ça). J’utilise encore du papier cuisson, car j’ai beau graisser mes plats, ça colle quand même. Du coup, j’en ai trouvé un compostable et comme je composte depuis peu, impec ! pas de déchets.

Pour les repas

#4 De la (belle) vaisselle réutilisable

J’ai banni la vaisselle jetable de chez moi. C’est nettement plus agréable de manger dans de la vraie vaisselle et de boire dans de vrais verres. N’est-ce-pas ?

#5 La gourde

J’en utilise une pour l’extérieur (ça m’arrive de l’oublier également) et aussi une pour chez moi d’une plus grande contenance. Je bois l’eau du robinet depuis quelques temps.  Je la mettais dans une carafe puis j’ai finalement opté pour la gourde en inox afin de pouvoir avoir un contenant qui se ferme.

Point déculpabilisation : J’achète encore de l’eau en bouteille parallèlement à cela pour les autres membres de ma famille. Tendre vers le zéro déchet c’est respecter les autres et leur cheminement sans les brusquer. Comme dirait l’autre, je fais ma part. Je dis ça pour les personnes qui me disent « ça sert à rien ma famille me suit pas ». Si tu fais juste ta part, ça va quand même réduire le bilan déchet de ta famille.

#6 La cafetière italienne

On ne boit pas de café ici, on l’a acheté pour les personnes qu’on reçoit. Et selon les experts du café, le café serait meilleur préparé ainsi.

#7 Le filtre à café lavable

On a également un filtre lavable pour faire le café quand on a la flemme d’utiliser la cafetière italienne (surtout moi).

#8 La théière ou boule à thé

Par contre, on consomme pas mal de thé et tisane. Sache que les sachets de thé sont compostables donc si tu as un compost ça va. Sinon tu peux utiliser du thé en vrac et le faire infuser grâce à une boule à thé, un infuseur ou encore une théière.

#9 Les serviettes de table

Pour remplacer l’essuie-tout, j’utilise des serviettes de table. D’ailleurs je trouve ça beaucoup plus joli que des serviettes en papier. Je garde les jolies pour les invités et des basiques pour nous, pour tous les jours.

Pour conserver

#10 Les bocaux

Pour conserver mes aliments, j’ai différents contenants. J’en ai quelques-uns d’Ikea en plastique (maintenant qu’ils sont là, ils sont là lol). Et le reste en verre (le mieux si vous choisissez de vous y mettre). Principalement que de la récup. J’en ai deux ou trois d’IKEA. Le reste ce sont des bocaux que j’ai récupéré (maïs, haricots etc.). C’est pratique car pas besoin de débourser de l’argent et ils sont tous pareils, donc esthétiquement c’est mieux et plus pratique à ranger.

#11 Les boites

J’en ai en plastique et en verre. J’essaie de remplacer petit à petit par du verre dès qu’une boite est abîmée. Pareil de ce côté-là, j’essaie de remplacer petit à petit.
Je les utilise de différentes manières : pour conserver des restes, pour congeler des légumes, des plats, herbes aromatiques etc.

Point déculpabilisation :  On a encore des sacs de congélation par exemple pour la viande (mon mari est un fan des sacs de congélation (on croirait que j’essaie de le culpabiliser là non ? lol). Enfin notre congélateur est « mi zéro mi déchet » :-) . Des boites et des sacs de congélation qui se côtoient. Il faut toujours se dire qu’on ne vit pas seule et qu’il faut faire avec toute sa famille (si t’habites seule c’est cool pour toi). Ce sont des habitudes qui se prennent sur le long terme. Tout ne va pas changer chez tout le monde du jour au lendemain.

#12 Les torchons

J’en utilise aussi pour conserver. Par exemple pour recouvrir une pâte qui repose ou quand je n’ai plus de boites, pour recouvrir un plat etc.

#13 Les emballages type bee wrap

Mon mari en avait réalisé avec de vieux draps. J’ai du tissu et de la cire d’abeille pour en refaire mais Madame Procrastination s’est mêlée de tout ça. Mais je n’utilise plus de papier étirable ni d’alu. J’ai trouvé des petits contenants avec des couvercles sinon j’utilise aussi des boites.

Si tu n’as pas le temps ou pas envie de les fabriquer toi même, sache que tu peux en acheter des prêts à l’emploi. Tu peux en trouver notamment dans les magasins BIO par exemple.

Pour nettoyer

#14 Les microfibres

J’utilise des microfibres mais aussi des serviettes invités (que j’ai acheté à Action). J’utilise les microfibres plutôt pour les poussières. Dans la cuisine, j’utilise principalement les serviettes invités pour essuyer, sécher et polir l’évier et d’autres surfaces.

Côté éponge, je ne suis personnellement pas convaincue par la tawashi. Je continue d’utiliser une éponge avec un côté grattant faite à base d’éponges recyclées. Et encore un carré lavant pour essuyer. Point à améliorer (sans culpabiliser ;-)).

Autres

#15 L’essuie-tout lavable ou torchons

J’ai acheté un essuie tout lavable. Je l’ai plus acheté pour ma famille que pour moi. Les torchons me suffisent amplement. J’ai un « système » de torchons avec un code couleur : une partie pour m’essuyer les mains dans la cuisine, une partie pour l’évier, une partie pour essuyer la vaisselle. Un torchon dédié pour la friture (mais on en fait pas tant que ça).

#16 Le tri sélectif

Malgré les différentes infos qui circulent sur le fait que le tri du plastique ne sert à rien. Je continue quand même à le faire en me disant qu’il y a bien une infime partie qu’il l’est réellement. L’idéal est bien entendu d’agir à la base et de ne pas en acheter du tout. Mais je préfère pour mes déchets en plastique qui persistent de les mettre dans la poubelle à tri. Il y a également le tri du papier, du verre et ne pas oublier les ampoules et les piles qu’il ne faut surtout pas jeter dans la poubelle classique.

Article à lire : Tri sélectif : comment bien trier ses déchets ?

#17 Le compost

Je composte depuis un bon mois maintenant. Ma poubelle classique a bien diminué en volume ! Et je n’ai pas eu de vers (ma hantise) et j’espère que ça va durer.

Article à lire : Améliorer ses cultures naturellement avec le compost

Est-ce que tu as déjà adopté certains de ces indispensables ? Tu en as d’autres à partager ? N’hésite pas à me dire tout ça en commentaires !

consommation
Déc 09

7 astuces pour réduire ma consommation d’énergie

par consomouslim | Ecologie

Cet article a été écrit par Agathe Vezignol d’Hello Watt

Le saviez-vous ? Il existe des  réflexes simples à adopter pour prendre soin de la planète tout en réduisant dans le même temps votre consommation et votre facture d’énergie ! Je reviens pour vous sur 7 petites actions simples et gratuites à mettre en place pour réduire sa consommation d’électricité et de gaz.

7 actions simples et gratuites pour réduire sa consommation d’électricité et de gaz

#1 Je chauffe mieux

Le chauffage est le plus gros consommateur d’énergie dans un foyer. Si le couper est impensable, encore moins avec l’hiver qui arrive, il existe cependant  quelques solutions pour limiter sa consommation d’énergie liée au chauffage.

  • Mettre un thermostat pour réguler le chauffage
  • Couper le chauffage pendant la journée
  • Baisser le chauffage d’un petit degré
  • Faites une purge de vos radiateurs
  • Isolez les tuyaux reliant vos radiateurs à votre chaudière

#2 Je débranche mes appareils

Vous le savez certainement mais on ne le rappelle jamais assez, même éteints, de nombreux appareils ont des veilles cachées. Il est donc important de les éteindre au moment d’aller se coucher et encore plus lors des départs en vacances. Une astuce simple et peu onéreuse consiste à investir dans des multiprises avec interrupteurs. Ainsi vous pouvez en un mouvement éteindre plusieurs appareils. N’oubliez pas la cuisine où l’on a tendance à laisser brancher bouilloire, cafetière et autres petits électroménagers.

#3 Je nettoie des endroits insoupçonnés

Pas un grain de poussière ne traîne sur vos étagères mais savez-vous que ces petites particules s’accumulent partout et augmentent notre consommation d’énergie. Ainsi, voici les endroits inattendus où passer un coup de chiffon :

  • Derrière le frigo
  • Derrière les radiateurs
  • Sur les ampoules
  • Le filtre de ma machine à laver
  • Le filtre de la cuve de mon lave-vaisselle
  • L’intérieur de mon four (attention, la pyrolyse est extrêmement énergivore, veillez à la faire après une cuisson, lorsque le four est encore chaud)

#4 Je cuisine efficacement

La cuisine est un lieu de la maison où sont concentrés de nombreux appareils particulièrement énergivores. En effet, on ne compte plus le nombre de petits équipements que l’on accumule avec les années. Comme nous l’avons vu précédemment, pour réaliser des économies d’énergie, il vous faut débrancher tous ces appareils au moment du coucher. Au delà de ce petit geste, il existe d’autres astuces pour limiter votre consommation énergétique dans la cuisine :

  • Couvrir ses casseroles pour faire bouillir de l’eau (ou mieux, faire bouillir l’eau dans la bouilloire, cette dernière étant moins énergivore que les plaques de cuisson)
  • Eviter de mettre des aliments encore chaud dans le congélateur ou le réfrigérateur
  • Faire décongeler les aliments à l’air libre
  • Dégivrez régulièrement votre congélateur
  • Ne faites tourner le lave vaisselle que lorsqu’il est plein

#5 J’isole mon logement

Vous sentez ce petit courant d’air froid qui vous chatouille les orteils lorsque vous êtes près de votre fenêtre ou de votre porte?  Et bien ces infiltrations d’air font considérablement augmenter votre facture ! S’il est évidemment recommandé de bien isoler son logement avec des travaux d’isolation (combles, fenêtres, murs ou portes) vous pouvez, en attendant, utiliser le système D et combler ces petits trous avec les moyens du bord (silicone, mousse pour les fenêtres, remplacement des joints, bas de porte…). Toutes ces petites astuces vous permettront de lutter contre les infiltrations d’air et ainsi d’économiser de l’énergie.

#6 Je remplace

Ce conseil est effectivement onéreux mais peut représenter une sacrée économie d’énergie sur le long terme. En effet, selon l’Ademe une famille mal équipée (avec de l’électroménager vieillissant et énergivore) dépensera en moyenne 403€ par an pour leur utilisation tandis qu’un ménage bien équipé dépensera 165€. Si cette dépense peut paraître minime au prorata d’un rééquipement, elle vous permettra de faire des économies avoisinant les  2 400€ sur 10 ans  !

Bon à savoir : plus une télévision est grande, plus elle consomme de l’énergie.

#7 Je cherche le meilleur fournisseur

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie, il existe pléthore de nouveaux fournisseurs. Certains proposent des prix plus avantageux que ceux des fournisseurs historiques (EDF et Engie), d’autres une énergie verte. A vous de chercher le meilleur fournisseur selon vos habitudes de consommation et vos usages en énergie (électricité, gaz naturel, fioul, gaz propane, bois en granule…). Plutôt que d’éplucher tous les sites de fournisseurs, des comparateurs indépendants comme Hello Watt vous présenteront la meilleure offre d’énergie selon les caractéristiques de votre foyer.

J’espère que toutes ces astuces vous aideront à faire des économies d’énergie. Dites-moi en commentaire si vous en avez mises certaines en place !

pourquoi dormons nous
Déc 02

Pourquoi nous dormons ? [Lecture]

par consomouslim | Mes coups de coeur

Je vous parle aujourd’hui du livre  » Pourquoi nous dormons ? Le pouvoir du sommeil et des rêves, ce que la science nous révèle », un livre écrit par Dr Matthew Walker, paru aux éditions La Découverte.

Pourquoi nous dormons ?

Résumé

« Expert en neurobiologie, le professeur Matthew Walker présente, pour la première fois dans un livre de vulgarisation scientifique, vingt années de recherche et de pratique clinique sur le sommeil et les rêves. Riche de ces enseignements, il nous indique comment s’en faire de puissants alliés pour changer nos vies et les rendre meilleures. Traduit dans plus de trente langues, ce véritable page-turner vient combler un manque crucial en éclairant l’un des plus grands mystères biologiques.
Le sommeil est l’une des dimensions les plus importantes de notre vie et, paradoxalement, c’est aussi l’une des moins connues. Jusqu’à très récemment, la science était incapable de répondre à ces questions : pourquoi dormons-nous ? Quelles sont les conséquences du manque de sommeil sur notre santé ? Et quelle est l’utilité du sommeil ?
En agissant sur notre cerveau, le sommeil favorise nos capacités à apprendre, à mémoriser et à prendre des décisions logiques et rationnelles. Il réajuste nos émotions, réapprovisionne notre système immunitaire et règle avec précision notre métabolisme. Quant aux rêves, ils apaisent nos souvenirs douloureux et créent un espace de réalité virtuelle favorable à la créativité.
Traduit dans une trentaine de langues, Pourquoi nous dormons dévoile les dernières grandes découvertes sur le sommeil et les rêves, dont Matthew Walker nous explique l’importance vitale. Un livre capital. »

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

Le titre du livre a attisé ma curiosité et c’est un sujet qui m’intéresse tout particulièrement.

Le contenu du livre

Ce livre est en fait composé de plusieurs chapitres que voici :

  • Cette chose que l’on nomme « sommeil » : cette partie comporte quelques définitions et aborde notamment les notions de rythme de sommeil et de son évolution au cours des années. Sont abordés également les effets de la caféine, des décalages horaires ou encore du rôle de la mélatonine dans le sommeil.
  • Pourquoi faut-il dormir ? : dans ce chapitre, sont évoqués, les différents bienfaits du sommeil et les méfaits du manque de sommeil
  • Comment et pourquoi nous rêvons ? : On y apprend les rôles du rêve et un focus sur les rêves lucides y est fait
  • Comment  passer des somnifères à une société transformée ? Dans ce chapitre, différents troubles du sommeil sont abordés comme l’insomnie, le somnambulisme, la narcolepsie ou encore l’insomnie fatale familiale. Différents focus sont fait, notamment sur ce qui nuit à notre endormissement (lumière bleue par exemple), sur l’effet pervers des somnifères ainsi qu’une réflexion sur des pistes d’amélioration à opérer à la fois sur le plan éducatif, structurel, individuel, et sociétal pour améliorer notre sommeil.

A la fin du livre, une annexe nous fournit 12 astuces pour un bon sommeil. Cela rejoint beaucoup l’article que je vous avait déjà écrit sur le sujet.

Ce que j’ai aimé ou pas

J’ai bien aimé ce livre, il est complet et très intéressant. De nombreuses expériences nous sont relatées et vulgarisées. Ce qui fait que la lecture peut convenir à tout le monde. Le livre est assez long, j’ai mis du temps à le finir. Faut vraiment être en forme en le lisant pour pouvoir en tirer profit. C’est pas le genre de livre à lire après une longue journée de boulot et la tête pleine.

J’ai bien aimé ce livre. J’y ai d’ailleurs appris de nouvelles choses sur le sommeil et c’est le principal ! Si le sommeil et ses mystères vous passionnent, je vous le conseille fortement.

En bref, lecture instructive et très intéressante.

Extraits du livre

Si vous voulez lire quelques extraits pour vous faire une idée. J’en avais posté sur Instagram, vous pouvez les trouver sur la story à la une ici :

Pourquoi nous dormons

L’avez-vous déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

comme avant
Nov 25

Comme avant : Cosmétiques naturels et artisanaux

par consomouslim | Beauté & Santé au naturel

Dans le cadre d’une collaboration avec la marque Comme avant, j’ai pu tester quelques-uns de leurs produits. Si tu ne connais pas déjà, Comme avant est une marque de cosmétiques naturels, artisanaux, fabriqués en famille à Marseille à partir de matières premières BIO. Voyons ça plus en détails.

Comme avant : cosmétiques naturels, végan, artisanaux et bio

Comme avant est une petite société familiale située sur Marseille qui propose des cosmétiques avec maximum 4 ingrédients sans colorant et sans parfum. Leurs produits sont écologiques et zéro déchet car sont soit rechargeables soit sous formes solides et emballés dans du papier recyclable. Le mot d’ordre de Comme avant est de fabriquer les produits d’antan, simples, efficaces et sains. Cette prise de conscience a eu lieu lors de la naissance de leur enfant, un retour vers le naturel est ainsi devenue une évidence. Voilà comment le concept est né.

Ils proposent différents produits naturels. J’ai reçu le coffret cadeau qu’il propose sur leur site. Ce coffret est composé de : Copeaux de Savon naturel à l’huile d’olive, 3 savons naturels à l’huile d’olive, un Déodorant Naturel en poudre aux Racines d’Iris de Florence, un dentifrice naturel mentholé en poudre au siwak et d’une Crème naturelle solide au beurre de karité. Le tout est soigneusement emballé dans un pochon en tissu en coton bio.

Savon naturel à l’huile d’olive

COMME AVANT

Le savon de Marseille est un indispensable à avoir chez soi. Il peut être utilisé de différentes manières : pour se laver le corps et les cheveux, pour laver la vaisselle, pour détacher son linge ou même le laver, pour laver le sol, pour désinfecter une petite plaie, comme anti-mites etc.

Il est de nos jours de plus en plus difficile de trouver de vrais savons de Marseille. Beaucoup abusent de ce nom à tort et à travers. Ainsi il n’est pas rare de trouver du savon estampillé savon de Marseille et qui pourtant n’en remplit pas les critères. Un savon de Marseille doit contenir minimum 72% d’huile d’olive.

Celui de Comme avant contient 100% d’huile d’olive issue de l’agriculture biologique et est fabriqué à froid et de façon artisanale et naturelle. Il est disponible en savonnette de 100 g et en pain de savon d’1 kg.

Le petit + écolo : Il est bio, sans parfum, sans colorant et sans produit de synthèse

Dentifrice naturel mentholé en poudre au siwak

comme avant

Les bienfaits du siwak sont de nos jours universellement reconnus. Le siwak est la racine d’un arbuste du Moyen Orient nommé Salvadora Persica. Il a comme propriétés de blanchir les dents sans attaquer l’émail contrairement aux produits chimiques du commerce. Il possède des propriétés anti-bactériennes et antifongiques et est ainsi efficace en prévention contre les caries. Le siwak permet également de lutter contre la plaque dentaire et de renforcer les gencives.

Le dentifrice en poudre Comme avant ne contient que 4 ingrédients : argile blanche, poudre de siwak, carbonate de calcium et cristaux de menthe. Il est facile d’utilisation. En effet, il suffit de mouiller la brosse à dent et de la plonger dans le pot (si pot à usage individuel) sinon il suffit de saupoudrer un peu de poudre sur votre brosse à dent (si pot à usage collectif). La suite est similaire à l’ordinaire : se brosser les dents et se rincer la bouche (super non ?^^). La différence de texture par rapport au dentifrice en pâte peut surprendre au début mais on s’y fait rapidement.

Il existe deux versions : une version mentholée (celle que j’ai testé) et une autre version sans parfum. Attention la version mentholée ne convient pas aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants. Pour les deux versions, ce dentifrice n’est pas utilisable chez un enfant pas encore capable de cracher son dentifrice. Car oui, il ne faut pas l’avaler.

Le petit + écolo : Le pot est recyclable et réutilisable car il existe des recharges sur le site.

Crème naturelle solide au beurre de karité

COMME AVANT

C’est le produit de leur gamme que j’ai préféré. Un vrai coup de cœur. Au début, ça peut dérouter de passer d’une crème de jour classique à une crème solide. Mais on s’y fait très vite également. J’ai une peau très réactive ayant un terrain allergique alors cette crème à la composition simple et saine me convient très bien. Elle ne contient également que 4 ingrédients : beurre de karité, huile d’olive, amidon de maïs et cire de candelilla

Elle est très facile d’utilisation, il suffit de frotter le petit bloc contre sa main. Cela va la chauffer et laisser un petit dépôt sur votre main qu’il faudra appliquer sur le visage délicatement.

Je l’ai utilisé comme crème de jour mais elle peut aussi servir comme crème pour le corps, pour les mains et les ongles, comme baume pour les lèvres, comme cire coiffante pour les cheveux ou contre les pointes sèches, comme crème pour la barbe (pour messieurs, personellement je ne suis pas barbue lol), pour les bébés, après une épilation, pour apaiser une brûlure ou encore pour se masser tout simplement.

Le petit + écolo : le format solide est écologique et zéro déchet.

Déodorant naturel en poudre aux racines d’iris de Florence

comme avant

Mon deuxième produit préféré de la gamme a été ce déodorant en poudre. Il se dégage une odeur très subtile de violette. Parfait pour moi qui ne supporte pas les odeurs de parfum trop fortes. Ce déodorant ne contient ni paraben, ni alcool, ni sel d’aluminium, ni pierre d’alun. Pareil, il ne contient que 4 ingrédients : bicarbonate de soude, poudre d’iris de Florence, argile blanche et amidon de maïs. Il régule la transpiration sans la bloquer et respecte ainsi les fonctions naturelles d’élimination des toxines par la peau.

Il est en poudre, sous forme d’un roll-on. J’ai bien aimé cette texture car elle agit en quelque sorte comme un absorbant contre la transpiration (comme du talc). J’ai commencé à l’utiliser il y a deux semaines. Au début, j’ai eu du mal car j’avais des mauvaises odeurs si je faisais des efforts importants (marche rapide par exemple). J’ai continué à l’utiliser au début conjointement avec mon déodorant cracra puis j’ai espacé progressivement et ça a commencé à se réguler petit à petit. Je l’utilise seul à présent et je n’ai plus d’odeurs désagréables. Si tu décides de l’utiliser, attend toi donc à avoir une phase de transition si tu n’utilisais pas un déodorant naturel avant. C’est normal, il faut du temps pour que ton corps s’adapte au changement et régule de nouveau ta transpiration et donc ton odeur.

Le petit + écolo : Le roll-on est recyclable. Et sur le même principe que le dentifrice, il existe des recharges sur le site. On peut donc garder le roll-on et le remplir à nouveau.

Copeaux de savon naturel à l’huile d’olive

COMME AVANT

Ce savon de Marseille en copeaux est pratique pour réaliser ses propres produits ménagers comme la lessive, le liquide vaisselle, le savon liquide pour les mains ou encore le produit pour le sol. Des petites recettes sont fournies dans le coffret cadeau.

La marque propose d’autres produits que tu peux découvrir sur leur site, sur le compte instagram @commeavantbio ou encore sur la page facebook @commeavantcosmetique.

Produits offerts par la marque dans le cadre d’un partenariat.

1 2 3 79