un petit bagage d'amour

Zoom sur l’association Un petit bagage d’amour

Aujourd’hui, j’aimerai vous faire connaître une association créée par une amie pour laquelle j’ai eu un coup de coeur. Samra, présidente de l’association « Un petit bagage d’amour » a accepté de répondre à mes questions. Je vous laisse donc en découvrir un peu plus au travers de cet interview.

Un petit bagage d’amour

Salam aleykoum, peux-tu te présenter ?

Aleykoum salem !! Alors je m’appelle Samra, j’ai 32 ans. Je suis sage-femme et présidente de l’association Un petit Bagage d’amour basée en région parisienne. Nous sommes de plus en plus nombreuses dans l’association, avec un noyau bien actif: Imane, Chiraz, Massiva, Marjorie, Siham et Sabrina. Des bénévoles participent régulièrement les week-end lors de nos tris, ou bien par des collectes à notre profit: Samira, Nayara, Sylvie, Elise, Elisabeth, Audrey, Vanessa, Yram… Les bénévoles sont de tous les horizons. Pour beaucoup, ce sont des patientes de la maternité où je travaille (menacée fut un temps de fermeture, et pour laquelle ces patientes avaient monté un collectif de soutien).

un petit bagage d'amour

Depuis quand as-tu créé Un petit bagage d’amour ? Peux-tu nous en expliquer le principe ?

L’association a été créée officiellement le 25 juin 2016. Il s’agit dans un premier temps de distribuer tout le nécessaire aux futures mamans dans la grande précarité, pour aller à la maternité (valise maternité complète: vêtements nouveau-nés, produits d’hygiène pour bébés, couches, nécessaire de toilette pour la maman, serviettes hygiéniques, etc..) et ainsi passer un séjour dans un minimum de confort, comme toutes les mamans! Ainsi que le nécessaire pour bien démarrer dans cette nouvelle vie avec leur petit bout de chou: lits parapluies, couffins, transats, baignoires, chauffe-biberons, porte-bébés, poussettes…

Nous distribuons également tout ce dont les mamans, bébés plus âgés et enfants (jusqu’à l’adolescence) pourraient avoir besoin dans les hôtels sociaux, les CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile), etc…

De nombreuses collectes ont déjà eu lieu, organisées par des personnes qui suivent notre page. Avec les autres membres de l’association, nous lançons régulièrement des appels sur notre page afin de nous réunir pour trier les affaires et préparer les valises maternité que nous allons distribuer nous mêmes directement aux futures mamans et mamans (qui nous sont signalées via les réseaux sociaux, dans les groupes de soutien aux réfugiés entre autres, et par une association partenaire SOLIPAM, qui gère plus de 500 mamans et futures mamans en très grande précarité à Paris.

un petit bagage d'amour

Qu’est-ce qui t’as poussé à créer Un petit bagage d’amour ? Comment en as-tu eu l’idée ?

L’idée m’est venue alors que j’étais de garde dans l’un des hôpitaux où je travaille, qui prend en charge des femmes en difficulté médico-psycho-sociale, et pour la plupart, en grande difficulté sociale.

J’ai dû transférer pour l’accouchement une jeune maman enceinte de jumelles. Je me suis alors rendue compte à ce moment-là qu’elle n’avait en guise de valise maternité pour son accouchement et son séjour qu’un sac plastique avec peu d’affaires dedans… Cela m’avait profondément bouleversée… D’autant plus que j’étais moi-même enceinte, et en pleine préparation de cette valise maternité que l’on prend tellement de plaisir à faire!!! J’ai eu du mal à réaliser que ce n’était pas le cas pour tout le monde…

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

La principale difficulté rencontrée est celle du stockage. Nous n’avons aucun problème à collecter les affaires et produits dont nous avons besoin. Macha Allah les gens sont très généreux, c’est une cause qui les touche et ils donnent sans aucun problème el hamdoulillah. Donc au début Imane et moi stockions dans nos salons respectifs, nos chambres, jusqu’à ce que chez moi la chambre de mon bébé soit atteinte.

Là j’ai dû louer un garage pour évacuer tout ça. Puis le garage s’est retrouvé également envahi, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place!! Et el hamdoulillah nous avons trouvé un local de 100 m² qui nous est prêté gracieusement jusqu’en août 2017, par un réalisateur de films que l’on a connu grâce aux réseaux sociaux.

Le problème que nous rencontrons également est le manque de bras. Nous avons besoin de bénévoles pour trier les nombreux dons et nous aider à la distribution. (avec deux enfants en bas-âge et la reprise du travail, j’ai moins de temps, donc besoin de plus de bras). Chiraz et Massiva sont très actives au niveau des maraudes. Mais on a vraiment de nombreuses demandes. Et plus on sera nombreux(ses), plus rapidement les besoins seront comblés incha Allah !

un petit bagage d'amour

Quels sont vos projets incha Allah à court et moyen terme ?

A court terme nous aimerions créer des partenariats avec des grandes marques de puériculture, d’hygiène bébé, de lait infantile, etc… Afin qu’ils nous réapprovisionnent régulièrement et qu’en contrepartie, nous leur fassions de la pub, en mettant en avant leur côté « humanitaire » (on a des pistes via des contacts sérieux).

A moyen terme, pourquoi pas créer des antennes en dehors de l’Ile-De-France (car malheureusement, la misère mère-enfant est partout !)

Que souhaitez-vous dire à nos lecteurs ?

Si vous souhaitez nous aider, vous êtes les bienvenus ! Cela peut être une fois par semaine, par mois, par an, bref selon vos disponibilités. Si vous êtes véhiculé, c’est un plus.

Suivez-nous sur notre page pour être informés des événements à venir et des besoins.

Nous lançons aussi de temps en temps des cagnottes pour répondre à certaines demandes spécifiques (exemple : URGENT besoin de lait pour un bébé en hôtel , ou pour le financement de nos étagères dans le local…). Bref restez connectés !

L’association Un petit bagage d’amour a été l’objet d’un passage dans l’émission Les Maternelles, je vous laisse visionner cela :

un petit bagage d'amour

Posted in Mes coups de coeur.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *