Stress : Comment le diminuer ?

par consomouslim | Beauté & Santé au naturel

Fév 22
stress

Le stress, la maladie du siècle ! Nous avions déjà consacré un petit article avec des petites astuces contre le stress que voici ici. Nous allons essayer de voir dans cet article ce qu’est le stress, ses origines et comment essayer de le diminuer.

Comment diminuer son stress ?

Qu’appelle t’on stress ?

Le stress est un phénomène normal de notre organisme qui lui permet de réagir face à une alerte. Notre corps reçoit une alerte et on observe à la suite un phénomène d’adaptation du corps à cette alerte. On distingue deux types de stress : le bon stress appelé également eustress, il s’agit du stress qui nous permet de réagir de façon adaptée à l’alerte quelle qu’elle soit, une fois le phénomène d’adaptation dépassé, on parle de mauvais stress appelé également dystress et qui entraîne des symptômes gênants chez celui qui en est victime (sueurs, troubles digestifs, palpitations, tachycardie etc.)

Les origines du stress

  • Origine génétique : Nous ne sommes pas tous égaux face au stress, des personnes sont plus sujettes à stresser que d’autres.
  • Origine dans le passé : Les personnes ayant vécu des situations stressantes dans leur enfance ou ayant eu un entourage eux même stressé peuvent être plus enclin au stress que d’autres
  • Origine environnementale : En fonction des moments ou des épreuves que nous rencontrons dans notre vie. Ces événements difficiles favorisent la survenue d’un mauvais stress.

Comment diminuer son stress ?

Si vous êtes quelqu’un de stressé, il est nécessaire de vous occuper de votre stress et d’apprendre à le canaliser afin d’éviter fatigue physique et psychique, les différents symptômes précédemment décrits qui peuvent être gênants et surtout pour éviter que ce stress chronique ne se termine en angoisse ou même en dépression. Nous allons donc vous donner quelques conseils pour diminuer votre stress :

  • Accepter les imprévus dans une journée en se disant que c’est tout à fait normal. Ne pas se mettre en état de stress dès que quelque chose d’imprévu même anodin comme des embouteillages survient. C’est le destin, cela devait arriver. Relativisez.
  • Ne dramatisez pas à chaque critique ou chaque moment désagréable de votre vie.
  • Ne stressez pas sur l’avenir surtout quand vous n’êtes pas sures que celui ci arrivera. N’anticipez pas.
  • Si vous avez des soucis, arrêtez de les ressasser. Occupez vous et essayez de penser à autre chose. Ne ruminez pas.

En gros, peut importe ce qui vous stresse, dites vous que cela devait arriver de toute manière, gérez la chose du mieux que vous pouvez sans vous compliquer la vie. Si vous savez que vous avez toutes les caractéristiques précédemment décrites comme ruminer, anticiper négativement, travaillez dessus en essayant petit à petit d’éviter ce genre de réactions. Cela ne changera pas du jour au lendemain, il s’agit d’un long travail sur soi mais avec de la volonté, ça finit par payer.

  • Positivez ! Faites en sorte de penser positivement et veillez à ce que cette façon de penser soit majoritaire. Cependant, sachez qu’il est normal d’avoir des pensées négatives mais cela devient anormal quand celles-ci prennent le dessus.
  • Riez, souriez ! Cela facilite la bonne humeur et contrebalance les effets négatifs du stress.
  • Occupez vous en faisant des choses qui vous plaisent, la lecture pour certains les promenades pour d’autres. Bref chacun son truc, trouvez le votre et pratiquez le pendant ces moments désagréables.
  • Voyez du « monde », que ce soit votre mari, votre famille, vos amis etc. Peu importe, ne pas s’isoler est le mot d’ordre. Vous pouvez même vous confier à votre entourage sur votre ressenti à condition qu’ils vous reboostent. Pas la peine de se confier à quelqu’un qui est autant stressé que vous, ça ne sera pas constructif et ça pourrait même être délétère pour vous. Cotoyez des personnes positives.
  • Aider vos proches, vos voisins, faites du bénévolat, faites l’aumône etc. Il a été prouvé qu’aider son prochain rend de bonne humeur. Alors n’hésitez pas pour vous et pour eux !

En gros, veillez à ce que vos pensées positives prennent le dessus sur vos pensées négatives et veillez à vous occuper avec des activités qui vous feront plaisir.

  • Pratiquez une activité physique régulière. Comme on dit « Un esprit sain dans un corps sain ». L’un ne va pas sans l’autre. Un corps en mauvais état ne permet pas d’avoir un esprit tranquille et vice versa. Si vous n’êtes pas un grand sportif, vingt minutes de marche quotidienne suffise et vous permettra en même temps de méditer sur ce qui vous entoure.
  • Relaxez vous en vous allongeant dans un endroit calme et en essayant de vider votre esprit et de relâcher tous vos muscles tout en respirant correctement.
  • Méditez et relativisez. Méditez sur les bienfaits de Dieu, sur le fait que vous ayez un toit, de la nourriture et de l’eau à la demande, deux pieds, des mains, la vue, l’audition etc. Cela peut paraître banal mais ce sont de réels bienfaits que Dieu nous a accordé et notre situation pourrait être bien pire.

En gros, entretenez votre corps en pratiquant une activité physique et en ayant recours à la relaxation et à la méditation afin de préserver votre esprit et de le rendre plus résistant au stress.

  • Faites une cure de vos différents écrans que ce soit télévision, ordinateur, téléphone, tablette etc. afin de vous concentrer sur l’essentiel et de privilégier le contact avec votre famille, vos amis etc. Le temps que l’on perd inutilement devant nos écrans est du temps gaspillé que l’on aurait pu utiliser pour quelque chose de plus utile. Ceci vous permettra également de souffler, il est nécessaire d’avoir des moments de repos « intellectuel », des moments où vous mettez votre cerveau en mode off.

En résumé, vous pouvez regarder la télé, utiliser internet mais avec modération et à bon escient en les utilisant pour faire des choses enrichissantes et non anxiogènes.

  • Vivez le moment présent, pensez ni au passé qui est révolu ni au futur que vous n’êtes pas sur de vivre.
  • Apprenez à savourer les petits bonheurs de la vie quotidienne auxquels on ne donne plus d’importance du fait de la routine.
  • Évitez d’être perfectionniste, la perfection n’est pas de ce monde, acceptez vos défauts et ceux des autres. Faites preuve de moins d’exigence envers vous et autrui.
  • Positivez ! Même quand un malheur vous arrive, au lieu de focaliser sur ce qui ne vas pas, focalisez sur le reste qui va bien.

En résumé, le fait de positiver et de cultiver le bonheur vous rendra plus résistant au stress.

  • Vous pouvez en accompagnement de ces techniques, prendre des plantes connues pour leur vertu anti stress comme l’aubépine, la mélisse, la passiflore, la valériane etc. N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien. Cette solution est toujours meilleure que de prendre des médicaments et de finir comme des zombies. Voici un de mes articles sur les plantes anti stress :.

Voilà vous avez les clés en main pour essayer de diminuer votre stress et voire même de le faire disparaître un jour incha Allah !

Laisse un commentaire

(3) comments

[…] d’entre nous. Vous pouvez lire sur le même sujet, nos précédents articles vous donnant des astuces pour diminuer votre stress et un autre avec 3 petites astuces contre le […]

Répondre
SIMON 26 novembre 2016

Cette partie m’interpelle « Évitez d’être perfectionniste, la perfection n’est pas de ce monde, acceptez vos défauts et ceux des autres. Faites preuve de moins d’exigence envers vous et autrui. »

Les enseignements religieux justement nous encouragent à viser la perfection.

Moi c’est bcp la negligeance de certains collègues qui m’énerve et me stress. Je suis réputée au travail pour être perfectionniste. Dois je cesser de l’être et accepter qu’on fasse mal son travail ? :/

Répondre
    consomouslim 26 novembre 2016

    On se doit de viser la perfection mais pas de l’être. Dans certains cas, Le perfectionnisme est handicapant dans le sens où le mieux est l’ennemi du bien. Dans le cas par exemple d’une tâche à faire dans un délai précis, à trop s’arrêter sur les détails on s’éparpille et on perd du temps à rendre quelquechose d’inachevé car pas assez parfait pour nous au lieu de quelquechose d’achevé et de bien. En ce qui concerne votre cas, il faudrait essayer d’analyser de manière objective (Le PLUS dur à faire) si ce sont vos collègues qui font mal Le travail ou est ce que c’est vous qui êtes trop exigeants et que de ce fait trouver leur travail mal fait. Pour se faire une idée, vous pouvez vous fier a des indicateurs externes, vos collègues ont ils des remarques négatives de la hiérarchie etc ? Quand le perfectionnisme handicape, met La pression et à terme stresse et peut aboutir à des épuisements professionnels oui il est à éviter. Comme dans tout, tout est une question de nuance. (Parole d’une perfectionniste qui se soigne lol^^)

    Répondre
Répondre

Laisse un commentaire