psychosomatique

Mieux comprendre les manifestations psychosomatiques

Vous avez du sûrement entendre une fois votre médecin vous dire « C’est psychologique » en réponse à une plainte physique de votre part. Pour la plupart d’entre nous, nous n’aimons pas entendre cela. C’est comme si le médecin niait votre maladie. Or ce n’est pas le cas et c’est ce que nous allons essayer de comprendre dans cet article ce que l’on regroupe sous le terme de manifestations psychosomatiques. Je vous conseille également en fin d’article un livre sur le sujet et un exemplaire sera offert à l’un de vous. Donc restez bien jusqu’à la fin.

Les manifestations psychosomatiques

Le terme psychosomatique est parfois utilisé à tort. C’est pour cela qu’il convient de le définir. On peut trouver différentes définitions du terme « psychosomatique ». En médecine, on peut l’utiliser pour désigner la discipline qui prend en charge la maladie du patient tout en prenant en compte les événements de vie du patient (décès, divorce, perte d’emploi…), événements qui peuvent avoir une incidence sur l’évolution d’une maladie. On peut également l’utiliser pour désigner une maladie qui est secondaire à un facteur psychologique et enfin le terme psychosomatique peut également désigner en psychiatrie un type de personnalité chez lequel il est plus fréquent de développer des troubles psychosomatiques.

Une manifestation psychosomatique est un trouble somatique qui comporte dans ses facteurs causaux un facteur psychologique. Donc une manifestation psychosomatique s’accompagne d’une lésion objectivable qu’elle soit physique ou fonctionnelle. C’est d’ailleurs ce qui fait la différence entre manifestation psychosomatique et hystérie. L’hystérie est également due à un facteur psychologique mais on ne retrouve pas de lésion objective.

L’approche psychosomatique vise donc le malade dans sa globalité plutôt que la maladie.

Les troubles psychosomatiques regroupent trois grands groupes de troubles :

  1. Les troubles dits fonctionnels
  2. Les maladies psychosomatiques
  3. Les troubles somatoformes

Nous aborderons ici que les troubles fonctionnels et les maladies psychosomatiques.

Les troubles fonctionnels

On appelle trouble fonctionnel, tout trouble résultant d’un dysfonctionnement d’une composante vitale de l’organisme sans qu’il y ait pour autant une lésion. C’est le cas par exemple, des troubles fonctionnels intestinaux, la personne qui en souffre a des symptômes digestifs variés (douleurs abdominales, troubles du transit etc.) mais ses intestins ne comportent aucune lésion. On peut citer d’autres exemples comme la spasmophilie, les palpitations, certains vertiges, certains maux de tête etc… Dans tous les cas, il s’agit d’un diagnostic d’élimination que l’on évoque quand tous les examens complémentaires sont revenus négatifs.

Dans ces cas-là, les manifestations physiques sont souvent la résultante de non-dits, de tension psychologique consciente ou inconsciente. A titre d’exemple, les douleurs à l’estomac peuvent signifier l’incapacité d’une personne à accepter ou surmonter un événement de sa vie. En effet, l’estomac est l’organe de la digestion, le fait de pas « digérer » un conflit au travail, un conflit familial peut se traduire par des douleurs à l’estomac. Sur le même principe, des problèmes de dos peuvent signifier que la personne supporte trop de choses, qu’elle est surmenée et qu’elle en a justement « plein le dos ».

Les troubles fonctionnels les plus fréquents sont les suivants : les douleurs articulaires, les problèmes de dos, les maux de tête, la fatigue, les douleurs de l’estomac, les douleurs de la poitrine, les douleurs des membres, les douleurs abdominales et les vertiges.

Les maladies psychosomatiques

Contrairement aux troubles fonctionnels, les maladies psychosomatiques s’accompagnent d’une lésion. Ce qui fait leur particularité c’est que leur déclenchement ou leur évolution sont en partie dus à un évènement psychologique (décès, séparation, perte d’emploi etc.)

Les maladies psychosomatiques les plus fréquentes sont les suivantes : l’ulcère, les maladies inflammatoires chroniques intestinales (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique), l’asthme, l’hypertension artérielle, l’infarctus du myocarde, les coronaropathies (maladie des artères du cœur), l’hyperthyroïdie, les affections dermatologiques, l’asthme.

Les événements les plus souvent retrouvés peuvent être mineurs ou vraiment dramatiques, ça peut également être le stress ou encore un changement de vie récent comme un déménagement, un changement d’emploi etc.

Il existe des profils de personnalité, j’insiste sur le fait qu’il s’agit de profil type mais qu’ils ne sont pas toujours concordants. En voici un exemple :

L’asthmatique présente généralement une ambivalence dans ses rapports à l’autre tantôt dans la dépendance tantôt dans l’indépendance. Il serait plutôt ambitieux et hypersensible.

Les malades du cœur alternent entre le besoin de dominer et le besoin d’être passif par moment. Ils sont d’apparence calme mais cela cache souvent une tension intérieure forte.

En conclusion, la maladie psychosomatique est une maladie somatique dont un facteur psychologique influe sur l’apparition et l’évolution de la maladie. Les différents événements de la vie d’une personne vont alors entraîner une adaptation de la personne en se focalisant sur son corps d’où les manifestations psychosomatiques.

Sur le même sujet :

Livre : Dis moi où tu as mal je te dirais pourquoi de Michel Odoul

psychosomatiques
Je propose de faire découvrir ce livre à un de mes lecteurs. Pour tenter de l’emporter, il suffit :

  • d’avoir une adresse soit en France Métropolitaine soit en Belgique
  • d’indiquer votre participation en commentaires
  • et de partager l’article sur un de vos réseaux sociaux en me marquant @consomouslim (attention à l’orthographe de consomouslim) (indiquer en commentaires sur quel réseau social vous avez partagé et sous quel pseudo s’il est différent que je puisse vous reconnaître)

Le tirage au sort aura lieu la semaine prochaine et le gagnant sera annoncé sur cet article mis à jour ! Vous avez donc jusque vendredi prochain minuit. Ceux qui ne respectent pas toutes les conditions ne seront pas pris en compte dans le tirage au sort. Veillez également à renseigner un mail valide que je puisse vous contacter à la fin du jeu.

Jeu terminé : La gagnante est Nadia (hamano_yumi), bravo !

Posted in La minute du doc.

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *