17 indispensables pour une cuisine zéro déchet (ou presque)

par consomouslim | Ecologie

Déc 16
cuisine zéro déchet

17 indispensables pour une cuisine zéro déchet (ou presque)

Quand on souhaite tendre vers le zéro déchet, quelques-unes de nos anciennes habitudes doivent progressivement passer à la trappe. Certaines de mes lectrices me disent ne pas savoir par où commencer. Sache tout d’abord que tu n’as pas besoin d’être une experte en la matière pour commencer ta transition et qu’il ne sert à rien de culpabiliser parce que tu utilises encore des choses qui génèrent beaucoup de déchets. L’essentiel est d’avancer à petit pas pour pouvoir tenir sur la durée.

Dans cette série d’articles par pièce, j’essaierai de te guider pour que tu saches quoi remplacer en te parlant de ma propre (petite) expérience. Pas de pression, commence par ce que tu veux, ce qui te semble le plus facile et si tu ne penses pas être capable de tout remplacer, ce n’est pas grave. Fais ce qui est à ta portée dans un premier temps. Le but est de réduire ses déchets, il ne faut pas se focaliser sur l’appellation « zéro déchet » qui peut vite te complexer si tu as tendance à être perfectionniste.

Voici donc ma liste d’indispensable pour une cuisine zéro déchet. Il y a bien entendu d’autres solutions mais j’ai choisi de vous parler que de celles que j’ai déjà adopté dans un souci de cohérence.

Pour les courses

#1 Les sacs à vrac

Je n’achète pas encore tout en vrac. Je suis passée au vrac principalement pour les fruits et légumes, les denrées sèches (lentilles, pâtes, riz etc.), quelques fruits secs et oléagineux (comme les dattes, noix, amandes etc.)
Au début, j’utilisais les sacs à vrac en papier fournis par le marché. Maintenant j’utilise des sacs à vrac. La majorité de mes sacs à vrac viennent de Delhaize et quelques-uns de chez Sayou.

#2 Les tote-bags ou sacs réutilisables

J’essaie de toujours en avoir un sur moi (bon parfois ça m’arrive d’oublier). Ceci pour éviter au maximum de prendre les sacs des magasins qui en distribuent encore gratuitement. Pour mes courses j’utilise principalement des tote-bags ou d’anciens sacs réutilisables comme ceux d’IKEA (les bleus) qui prennent pas mal de courses.

Point déculpabilisation : Mais si j’oublie d’en prendre, ça m’arrive de prendre des sacs. Je précise cela juste pour les personnes qui ont tendance à se culpabiliser tout court ou en se comparant à d’autres personnes plus avancées qu’elles dans leur transition. Il ne faut pas se focaliser sur nos petits écarts ou sur ce que nous n’avons pas encore accompli. Il faut plutôt voir d’où l’on vient et les progrès que l’on fait chaque jour.

Article à lire : Challenge : 30 jours pour réduire tes déchets

Pour cuisiner

#3 Le papier cuisson compostable

Je n’ai toujours pas investi dans un papier cuisson permanent (je ne sais pas comment on appelle ça). J’utilise encore du papier cuisson, car j’ai beau graisser mes plats, ça colle quand même. Du coup, j’en ai trouvé un compostable et comme je composte depuis peu, impec ! pas de déchets.

Pour les repas

#4 De la (belle) vaisselle réutilisable

J’ai banni la vaisselle jetable de chez moi. C’est nettement plus agréable de manger dans de la vraie vaisselle et de boire dans de vrais verres. N’est-ce-pas ?

#5 La gourde

J’en utilise une pour l’extérieur (ça m’arrive de l’oublier également) et aussi une pour chez moi d’une plus grande contenance. Je bois l’eau du robinet depuis quelques temps.  Je la mettais dans une carafe puis j’ai finalement opté pour la gourde en inox afin de pouvoir avoir un contenant qui se ferme.

Point déculpabilisation : J’achète encore de l’eau en bouteille parallèlement à cela pour les autres membres de ma famille. Tendre vers le zéro déchet c’est respecter les autres et leur cheminement sans les brusquer. Comme dirait l’autre, je fais ma part. Je dis ça pour les personnes qui me disent « ça sert à rien ma famille me suit pas ». Si tu fais juste ta part, ça va quand même réduire le bilan déchet de ta famille.

#6 La cafetière italienne

On ne boit pas de café ici, on l’a acheté pour les personnes qu’on reçoit. Et selon les experts du café, le café serait meilleur préparé ainsi.

#7 Le filtre à café lavable

On a également un filtre lavable pour faire le café quand on a la flemme d’utiliser la cafetière italienne (surtout moi).

#8 La théière ou boule à thé

Par contre, on consomme pas mal de thé et tisane. Sache que les sachets de thé sont compostables donc si tu as un compost ça va. Sinon tu peux utiliser du thé en vrac et le faire infuser grâce à une boule à thé, un infuseur ou encore une théière.

#9 Les serviettes de table

Pour remplacer l’essuie-tout, j’utilise des serviettes de table. D’ailleurs je trouve ça beaucoup plus joli que des serviettes en papier. Je garde les jolies pour les invités et des basiques pour nous, pour tous les jours.

Pour conserver

#10 Les bocaux

Pour conserver mes aliments, j’ai différents contenants. J’en ai quelques-uns d’Ikea en plastique (maintenant qu’ils sont là, ils sont là lol). Et le reste en verre (le mieux si vous choisissez de vous y mettre). Principalement que de la récup. J’en ai deux ou trois d’IKEA. Le reste ce sont des bocaux que j’ai récupéré (maïs, haricots etc.). C’est pratique car pas besoin de débourser de l’argent et ils sont tous pareils, donc esthétiquement c’est mieux et plus pratique à ranger.

#11 Les boites

J’en ai en plastique et en verre. J’essaie de remplacer petit à petit par du verre dès qu’une boite est abîmée. Pareil de ce côté-là, j’essaie de remplacer petit à petit.
Je les utilise de différentes manières : pour conserver des restes, pour congeler des légumes, des plats, herbes aromatiques etc.

Point déculpabilisation :  On a encore des sacs de congélation par exemple pour la viande (mon mari est un fan des sacs de congélation (on croirait que j’essaie de le culpabiliser là non ? lol). Enfin notre congélateur est « mi zéro mi déchet » :-) . Des boites et des sacs de congélation qui se côtoient. Il faut toujours se dire qu’on ne vit pas seule et qu’il faut faire avec toute sa famille (si t’habites seule c’est cool pour toi). Ce sont des habitudes qui se prennent sur le long terme. Tout ne va pas changer chez tout le monde du jour au lendemain.

#12 Les torchons

J’en utilise aussi pour conserver. Par exemple pour recouvrir une pâte qui repose ou quand je n’ai plus de boites, pour recouvrir un plat etc.

#13 Les emballages type bee wrap

Mon mari en avait réalisé avec de vieux draps. J’ai du tissu et de la cire d’abeille pour en refaire mais Madame Procrastination s’est mêlée de tout ça. Mais je n’utilise plus de papier étirable ni d’alu. J’ai trouvé des petits contenants avec des couvercles sinon j’utilise aussi des boites.

Si tu n’as pas le temps ou pas envie de les fabriquer toi même, sache que tu peux en acheter des prêts à l’emploi. Tu peux en trouver notamment dans les magasins BIO par exemple.

Pour nettoyer

#14 Les microfibres

J’utilise des microfibres mais aussi des serviettes invités (que j’ai acheté à Action). J’utilise les microfibres plutôt pour les poussières. Dans la cuisine, j’utilise principalement les serviettes invités pour essuyer, sécher et polir l’évier et d’autres surfaces.

Côté éponge, je ne suis personnellement pas convaincue par la tawashi. Je continue d’utiliser une éponge avec un côté grattant faite à base d’éponges recyclées. Et encore un carré lavant pour essuyer. Point à améliorer (sans culpabiliser ;-)).

Autres

#15 L’essuie-tout lavable ou torchons

J’ai acheté un essuie tout lavable. Je l’ai plus acheté pour ma famille que pour moi. Les torchons me suffisent amplement. J’ai un « système » de torchons avec un code couleur : une partie pour m’essuyer les mains dans la cuisine, une partie pour l’évier, une partie pour essuyer la vaisselle. Un torchon dédié pour la friture (mais on en fait pas tant que ça).

#16 Le tri sélectif

Malgré les différentes infos qui circulent sur le fait que le tri du plastique ne sert à rien. Je continue quand même à le faire en me disant qu’il y a bien une infime partie qu’il l’est réellement. L’idéal est bien entendu d’agir à la base et de ne pas en acheter du tout. Mais je préfère pour mes déchets en plastique qui persistent de les mettre dans la poubelle à tri. Il y a également le tri du papier, du verre et ne pas oublier les ampoules et les piles qu’il ne faut surtout pas jeter dans la poubelle classique.

Article à lire : Tri sélectif : comment bien trier ses déchets ?

#17 Le compost

Je composte depuis un bon mois maintenant. Ma poubelle classique a bien diminué en volume ! Et je n’ai pas eu de vers (ma hantise) et j’espère que ça va durer.

Article à lire : Améliorer ses cultures naturellement avec le compost

Est-ce que tu as déjà adopté certains de ces indispensables ? Tu en as d’autres à partager ? N’hésite pas à me dire tout ça en commentaires !

Laisse un commentaire

(1) comment

Emma 16 décembre 2018

Super cette liste ! J’applique déjà certains de tes indispensables dans mon quotidien tel que le sac réutilisable, la gourde où encore les microfibres. J’aimerais beaucoup essayer les emballages type bee wrap pour enfin arrêter d’acheter du papier d’alu. Et je vais bientôt investir dans des serviettes de table. En plus, c’est plus joli que des serviettes en papier ;)

Répondre
Répondre

Laisse un commentaire