Comment le stress agit-il sur tes hormones ?

par consomouslim | Bien dans sa tête

Juin 28
hormones

Comment le stress impacte-t-il tes hormones ?

Quand le stress devient chronique et que le corps est dépassé, s’en suit un certain nombre de conséquences pour l’organisme tout entier et notamment sur les hormones? Tous les systèmes sont impactés et le système endocrinien responsable de la sécrétion des différentes hormones du corps n’est pas épargné. Voyons ensemble, l’impact du stress sur le système hormonal et ainsi pourquoi il est important de le gérer afin d’éviter ces conséquences.

Le système endocrinien, c’est quoi ?

Le système endocrinien est composé de glandes endocrines qui sont des glandes qui sécrètent des hormones.

L’hypophyse se trouvant à la base du crâne est la plus importante de ces glandes, car c’est elle qui va réguler le fonctionnement des autres glandes. L’hypophyse est elle-même régulée par l’hypothalamus. L’hypophyse produit différentes hormones qui vont agir sur la croissance (GH = hormone de croissance) , sur les glandes surrénales (ACTH), les glandes mammaires (prolactine), la thyroïde (TSH), les ovaires chez la femme et les testicules chez l’homme (FSH, LH) etc.

Le système endocrinien est présent à tous les étages du corps. Voici les principaux organes qui sécrètent des hormones dans notre corps :

  • Le pancréas qui sécrète notamment l’insuline et le glucagon
  • La thyroïde qui sécrète les hormones thyroïdiennes (T3, T’4)
  • Les glandes parathyroïdes qui sécrètent la parathormone
  • Les surrénales qui sécrètent le cortisol, les androgènes et l’aldostérone
  • Les testicules qui sécrètent les hormones sexuelles masculines
  • Les ovaires qui sécrètent les hormones sexuelles féminines

Ce système est très bien régulé avec comme chef d’orchestre l’hypothalamus. Il est très sensible au stress chronique.

Les conséquences du stress sur les hormones

L’impact du stress sur les oestrogènes

Le stress a des conséquences sur les hormones féminines quand celui-ci perdure dans le temps et devient chronique. En effet, il va entraîner une diminution des oestrogènes pouvant occasionner :

  • Des cycles menstruels irréguliers
  • Des cycles sans ovulation et donc une infertilité
  • Une ménopause précoce
  • Chez les femmes ménopausées, cela va accentuer les effets indésirables de la ménopause notamment ce qu’on appelle le syndrome climatérique : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes etc.
  • Des troubles du sommeil

L’impact du stress sur la testostérone

Chez l’homme, le stress a une incidence sur la testostérone déjà en phase d’alerte et de résistance du stress (phase 1 et 2). On va noter à ces stades une diminution de la testostérone.

Quand le stress devient chronique et que le corps s’épuise (stade 3), on observe une diminution très importante de la testostérone qui va aboutir à une diminution de la fertilité par diminution de production des spermatozoïdes.

L’impact du stress sur les hormones thyroïdiennes

Le stress impacte également la thyroïde qui va sécréter moins d’hormones thyroïdiennes et donnant ainsi lieu aux symptômes classiques de l’hypothyroïdie :

  • Fatigue
  • Prise de poids
  • Bradycardie (ralentissement de la fréquence cardiaque)
  • Constipation
  • Frilosité
  •  Baisse de la libido
  •  Troubles prémenstruels
  • Extrémités des membres froids
  •  Dépression
  • Troubles cognitifs à type de troubles de la mémoire etc.

En résumé, le corps fonctionne au ralenti dans toutes ses sphères.

L’impact du stress sur la glycémie

Le stress va induire des pics d’insuline qui vont être responsables d’hypoglycémies. Les symptômes qui peuvent être observés sont les suivants :

  • irritabilité,
  • sensation de malaise,
  • confusion,
  • maux de tête,
  • bouffées de chaleur,
  • sueurs,
  • palpitations,
  • réveils nocturnes etc.

Impact du stress sur le cortisol

Lors d’un stress chronique, on observe un taux élévé chronique de cortisol également surnommé l’hormone du stress.

Cette augmentation chronique de cortisol n’est pas sans conséquence et peut engendrer :

  •  Une déminéralisation osseuse
  • Une baisse du système immunitaire
  • De la fatigue chronique pouvant aller jusque l’épuisement
  • Une prise de poids
  • Des troubles cognitifs à type de difficultés de mémoire, de concentration etc.
  • Une infertilité
  • Des troubles intestinaux
  • Une susceptibilité aux maladies
  • Un syndrome inflammatoire
  • et aussi un impact sur les autres glandes endocrines qui vont moins bien sécréter leurs propres hormones 

Ainsi, quand une personne présente ces symptômes, qu’on a éliminé un autre diagnostic et que cette personne est plutôt stressée, rien ne sert de traiter les symptômes. Il faut traiter la cause pour voir disparaître le dysfonctionnement hormonal. Et la cause ici est le STRESS.

Si tu veux avoir des pistes d’action pour te débarrasser de ton stress, je te laisse écouter ou réécouter le podcast sur le sujet : 

Si tu as aimé cet article et souhaites soutenir le blog, enregistre le sur Pinterest ! 

hormones
Nadia

Nadia

Blogueuse, médecin, passionnée par la médecine et les alternatives naturelles. Je t'aide à travers mon travail à prendre soin de ta santé en prenant en compte toutes les sphères de ta vie.

Laisse un commentaire

Laisse un commentaire