La patience, une alliée pour sa foi ?

par consomouslim | Bien dans sa spiritualité

Sep 27
patience

La patience, une alliée pour sa foi

En ce moment, je suis en train de lire un résumé du livre d’Ibn Al Qayyim « Le sentier des itinérants » où il commente les principales étapes spirituelles d’Al Ansari. J’avais envie de partager avec toi, ce que j’ai pu extraire d’un des chapitres qui portait sur la patience.

La patience

« Le sentier des itinérants » est un livre qui présente les principales demeures spirituelles, pour n’en citer que quelques unes : la servitude, la repentance, l’humilité, la sincérité, le fait de s’en remettre à Dieu, la pudeur etc.

C’est un livre dense où sont expliquées un peu plus d’une quarantaine de stations spirituelles différentes. Il m’avait été conseillé par mon ancien professeur de spiritualité à l’IESH. Et franchement, je le remercie pour ce précieux conseil.

Pourquoi vouloir parler de la patience ? Tout simplement dans le but de mettre à l’honneur cette qualité et d’essayer de la pratiquer dans nos quotidiens que cela soit dans l’aisance ou la difficulté.

"Et patiente d'une belle patience"

L’auteur nous dit que la foi repose sur deux choses :

  • d’une part la patience (As Sabr)
  • et d’autre part l’action de grâce (Ash Shoukr)

Ce qui implique l’importance de développer cette qualité en chacun de nous.

Son évocation dans le coran

Dans le livre sacré, elle est évoquée sous 16 formes différentes. Autant de formes qui peuvent faire écho en chacun de nous et nous motiver encore plus à tendre vers cette belle qualité :

  1. Dieu nous la recommande 
  2. Il nous interdit ce qui est son contraire
  3.  Dieu fait l’éloge des gens patients
  4. Dieu évoque l’amour qu’Il porte pour les gens patients
  5. Les gens patients bénéficient de la compagnie de Dieu
  6. Elle est la meilleure attitude pour ceux et celles qui l’adoptent
  7. Les gens patients se verront rétribuer pour leurs meilleures oeuvres
  8. Ils auront une récompense incommensurable
  9. Dieu annonce la bonne nouvelle aux patients
  10. Il leur assure assistance et victoire
  11. Il est aussi fait allusion à la forte détermination des personnes faisant preuve de patience
  12. Il est également dit que seuls les gens qui patienteront recevront les récompenses de leurs oeuvres pies
  13. Seuls les patients tirent bénéfices des signes et des leçons de Dieu
  14. Le succès, la délivrance et in fine le Paradis sont promis aux patients.
  15. Cette vertu confère le degré d’imamat à ceux qui peuvent y prétendre
  16. Et il est souligné qu’elle est intiment liée à la foi et à l’Islam
Pour imager l’importance de cette belle vertu, en résumé, elle est pour la foi, ce que la tête est au corps.

Plusieurs sortes de patience

L’auteur classifie la patience à l’aide de différentes classifications. Il va tout d’abord la différencier en 3 sortes en fonction de sa nature :

  1. Une patience pour endurer l’obéissance à Dieu
  2. Une patience pour ne pas désobéir à Dieu
  3. Une patience devant les épreuves de la vie

Ce qui différencie les deux premières de la dernière est que les deux premières concernent nos propres acquisitions et choix alors que la troisième ne comporte ni acquisition ni choix, en d’autres termes c’est ce que nous subissons sans aucune capacité de contrôle sur les évènements.

L’auteur nous classifie également la patience par rapport à notre rapport avec Dieu :

  1. La patience par Dieu qui va être la patience dans laquelle nous allons implorer son assistance, lui demander de l’aide
  2. La patience pour Dieu où nous allons patienter par amour pour Dieu
  3. La patience avec Dieu où nous allons patienter avec la volonté de Dieu et en se tenant à ses prescriptions religieuses
 

La patience devant la désobéissance

Nous venons de voir que la patience était selon une première classification de trois sortes : la patience dans l’obéissance, devant la désobéissance et face aux épreuves.

La patience devant la désobéissance renferme deux motifs principaux :

  1. La crainte de la menace, ainsi dans ce cas, nous patientons par peur de cette menace
  2. La pudeur

Cette forme de patience renferme deux utilités principales :

  1.  La préservation de la foi
  2. La crainte de l’interdit et de l’illicite

La patience dans l'obéissance

Cette patience implique trois choses :

  1. La pérennité de l’obéissance
  2. La sincérité dans l’obéissance
  3. L’accomplissement de celle-ci selon les exigences de la science

Pour résumer, régularité, sincérité et embellissement sont les maîtres mots de ce type de patience.

La patience dans les épreuves

Trois choses la favorisent :

  1. Le fait d’envisager l’issue heureuse, la récompense.
  2. Le fait d’attendre la délivrance avec grande espérance.
  3. Le fait d’atténuer les épreuves en :
    • mentionnant les bienfaits et dons de Dieu en sa faveur
    • en se rappelant les dons passés de Dieu en sa faveur

Dans ces notions, il est intéressant de faire ressortir l’aspect de temporalité. Dans chacune de ses étapes, le passé, le présent et le futur sont représentés.

En effet, envisager l’issue heureuse et la récompense nous projette dans le futur en ce qui concerne l’issue heureuse et dans la vie de l’au delà en ce qui concerne la récompense.

Attendre la délivrance nous projette également dans le futur et concerne la vie d’ici bas.

Et enfin, atténuer les effets de l’épreuve en se rappelant ses bienfaits nous situe dans le présent et se rappeler des bienfaits passés dans le passé.

Petite aparté, cela nous révèle encore une fois, l’aspect harmonieux de l’Islam, tout y est équilibre. La patience, bien dosée, va être un équilibre entre présent, passé et futur et entre vie d’ici bas et l’au delà. Cela peut nous servir de guide pour bien patienter et par exemple ne pas trop s’attarder sur une temporalité en particulier et à essayer de toutes les englober.

On peut d’ailleurs étendre cette réflexion à l’impatience qui dans ce cas là, est la résultante d’une fixation sur le présent, un oubli du passé dans son aspect positif et une accentuation du passé négatif et une absence totale de projection dans le futur en faisant confiance à Dieu.

5 degrés de patients

Pour terminer cette réflexion sur la patience, j’aimerai te parler des 5 degrés de patients que l’auteur évoque :

  1. As Sabir : le patient
  2. Al Mustabir : celui qui acquiert de la patience et s’en remplit
  3. Al Mutasabir : celui qui affecte et impose la patience à son âme
  4. As Sabur : qui fait preuve d’une grande patience en terme de qualité
  5. As Sabbar : celui qui endure beaucoup en terme de quantité et d’ampleur

Que la langue arabe est riche, à partir d’une même racine, on a une multitude de mots différents avec chacun sa subtilité.

J’arrête avec les apartés et j’en ai fini tout court avec l’article. N’hésite pas à me dire en commentaires si ça t’intéresserait que je parle du livre sur le blog quand je l’aurai fini, ton avis m’intéresse !

Laisse un commentaire

Laisse un commentaire