Category Archives for "Mes coups de coeur"

association zakariya
Sep 30

Zoom sur l’association ZAKARIYA

par consomouslim | Mes coups de coeur

Découvrez en un peu plus sur l’association ZAKARIYA au travers de l’interview de Cécile créatrice de l’association et mère du petit Zakariya. Je ne connaissais pas du tout cette association, pour la petite histoire j’avais fait un rêve banal : une personne de ma famille qui s’appelle aussi Zakaria portait un manteau justement prêté par une association. Je me voyais lui retirer le manteau pour le rendre à l’association. En le retirant, je vois une étiquette où est inscrit « association Zakariya » écrit de la sorte. En me réveillant, je n’y prête pas attention, faut savoir que je fais beaucoup de rêves avec beaucoup de détails. Parfois je ne comprends même pas bref. Ce matin là, je vais faire un tour rapide sur instagram et la première chose que je vois dans mon fil, une publication de « cécile association Zakariya ». Et là, ça a fait tilt, j’ai découvert ainsi l’existence de cette association et je trouve son travail pour son fils vraiment admirable, voilà pourquoi je lui ai proposé une interview pour le blog.

Zoom sur l’association ZAKARIYA

Salam aleykoum, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Cécile, j’ai 34 ans je suis maman de 5 enfants, dont Zakariya né en 2007 infirme moteur cérébral. Il est polyhandicapé à cause de lésions de la myéline dûes à une infection in-utéro au CMV (cytomégalovirus). Nous vivons du côté de Dijon en Côte d’or, je suis maman au foyer et je gère seule l’association qui porte le nom de mon fils.

Depuis quand avez-vous créé l’Association ZAKARIYA ? Pouvez-vous nous en expliquer le principe ?

L’association est née en 2010 pour nous aider à financer les appareillages adaptés et les thérapies à l’étranger de Zakariya. Pour cela je vends au profit de l’association mes différentes créations hand made et il est également possible de faire cadeau à Zakariya d’une somme d’argent pour le paiement de ses thérapies.

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer l’Association ZAKARIYA ? Comment en avez-vous eu l’idée ?

En 2010 nous devions suivre une formation très coûteuse pour pouvoir l’aider à évoluer correctement et Zakariya avait besoin d’une poussette adaptée. Ayant alors un grand besoin de financement, l’association voit le jour dans le but de récolter des dons. Ce sont des sœurs fillah sur les forums entre sœurs de l’époque qui m’y ont pousser pour Zakariya.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Al Hamdoulillah Zakariya est une vraie bénédiction pour nous ses parents, c’est un enfant merveilleux, souriant, agréable, grâce à tous ses efforts, il évolue doucement mais surement al hamdoulillah. Allah nous facilite, à coté la difficulté il y a certes une facilité al hamdoulillah ala koulli hal.

Quels sont vos projets incha Allah à court et moyen terme ?

Zakariya a besoin de stimulation intensive, pour cela nous devons nous rendre près de Barcelone en Espagne dans un centre « Metodo ESSENTIS » un séjour de 2 semaines tout compris nous coûte près de 5000€, il doit y aller 2 fois par an pour progresser rapidement. Nos moyens personnels nous permettent de payer une partie du séjour 1 fois par an al hamdoulillah, il y a déjà été en juillet 2015 et en juillet 2016.  Cette année il n’a pu y aller car nous avons dû mettre cet argent dans ses appareillages, une chaise haute adapté 1000€ à notre charge sur 2000€, un verticalisateur mobile à 2500€ à notre charge sur 2900€, nous sommes en cours d’achat d’un siège auto-adapté à 1000€ à notre charge sur 2000€ et d’un fauteuil roulant adapté le devis est en cours (l’ergothérapeute nous à estimer à notre charge entre 2500 et 3500€).

C’est pour cela que je vends mes créations pour aider à financer inshaa’Allah.

Que souhaitez-vous dire à nos lecteurs ?

N’attendez pas d’être touchés personnellement par le handicap pour vous sentir concernés inshaa’Allah. Zakariya pourrait être votre fils, votre frère, votre cousin, votre petit-fils etc… Il n’est rien de tout cela mais une chose est sûre, il est votre petit frère Fillah. Lui comme tous les enfants handicapés ont une mauvaise prise en charge ici en France, nous devons l’emmener jusqu’en Espagne pour une prise en charge digne de ce nom et devons nous débrouiller pour financer ses appareillages, al hamdoulillah ala koulli hal il y a toujours pire que soi. N’oubliez pas tous nos enfants et adultes handicapés dans vos invocations.

Pour suivre l’actualité de l’association :

un petit bagage d'amour
Mai 13

Zoom sur l’association Un petit bagage d’amour

par consomouslim | Mes coups de coeur

Aujourd’hui, j’aimerai vous faire connaître une association créée par une amie pour laquelle j’ai eu un coup de coeur. Samra, présidente de l’association « Un petit bagage d’amour » a accepté de répondre à mes questions. Je vous laisse donc en découvrir un peu plus au travers de cet interview.

Un petit bagage d’amour

Salam aleykoum, peux-tu te présenter ?

Aleykoum salem !! Alors je m’appelle Samra, j’ai 32 ans. Je suis sage-femme et présidente de l’association Un petit Bagage d’amour basée en région parisienne. Nous sommes de plus en plus nombreuses dans l’association, avec un noyau bien actif: Imane, Chiraz, Massiva, Siham et Sabrina. Des bénévoles participent régulièrement les week-end lors de nos tris, ou bien par des collectes à notre profit: Samira, Nayara, Sylvie, Elise, Elisabeth, Audrey, Vanessa, Yram… Les bénévoles sont de tous les horizons. Pour beaucoup, ce sont des patientes de la maternité où je travaille (menacée fut un temps de fermeture, et pour laquelle ces patientes avaient monté un collectif de soutien).

Depuis quand as-tu créé Un petit bagage d’amour ? Peux-tu nous en expliquer le principe ?

L’association a été créée officiellement le 25 juin 2016. Il s’agit dans un premier temps de distribuer tout le nécessaire aux futures mamans dans la grande précarité, pour aller à la maternité (valise maternité complète: vêtements nouveau-nés, produits d’hygiène pour bébés, couches, nécessaire de toilette pour la maman, serviettes hygiéniques, etc..) et ainsi passer un séjour dans un minimum de confort, comme toutes les mamans! Ainsi que le nécessaire pour bien démarrer dans cette nouvelle vie avec leur petit bout de chou: lits parapluies, couffins, transats, baignoires, chauffe-biberons, porte-bébés, poussettes…

Nous distribuons également tout ce dont les mamans, bébés plus âgés et enfants (jusqu’à l’adolescence) pourraient avoir besoin dans les hôtels sociaux, les CADA (Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile), etc…

De nombreuses collectes ont déjà eu lieu, organisées par des personnes qui suivent notre page. Avec les autres membres de l’association, nous lançons régulièrement des appels sur notre page afin de nous réunir pour trier les affaires et préparer les valises maternité que nous allons distribuer nous mêmes directement aux futures mamans et mamans (qui nous sont signalées via les réseaux sociaux, dans les groupes de soutien aux réfugiés entre autres, et par une association partenaire SOLIPAM, qui gère plus de 500 mamans et futures mamans en très grande précarité à Paris.

un petit bagage d'amour

Qu’est-ce qui t’as poussé à créer Un petit bagage d’amour ? Comment en as-tu eu l’idée ?

L’idée m’est venue alors que j’étais de garde dans l’un des hôpitaux où je travaille, qui prend en charge des femmes en difficulté médico-psycho-sociale, et pour la plupart, en grande difficulté sociale.

J’ai dû transférer pour l’accouchement une jeune maman enceinte de jumelles. Je me suis alors rendue compte à ce moment-là qu’elle n’avait en guise de valise maternité pour son accouchement et son séjour qu’un sac plastique avec peu d’affaires dedans… Cela m’avait profondément bouleversée… D’autant plus que j’étais moi-même enceinte, et en pleine préparation de cette valise maternité que l’on prend tellement de plaisir à faire!!! J’ai eu du mal à réaliser que ce n’était pas le cas pour tout le monde…

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

La principale difficulté rencontrée est celle du stockage. Nous n’avons aucun problème à collecter les affaires et produits dont nous avons besoin. Macha Allah les gens sont très généreux, c’est une cause qui les touche et ils donnent sans aucun problème el hamdoulillah. Donc au début Imane et moi stockions dans nos salons respectifs, nos chambres, jusqu’à ce que chez moi la chambre de mon bébé soit atteinte.

Là j’ai dû louer un garage pour évacuer tout ça. Puis le garage s’est retrouvé également envahi, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place!! Et el hamdoulillah nous avons trouvé un local de 100 m² qui nous est prêté gracieusement jusqu’en août 2017, par un réalisateur de films que l’on a connu grâce aux réseaux sociaux.

Le problème que nous rencontrons également est le manque de bras. Nous avons besoin de bénévoles pour trier les nombreux dons et nous aider à la distribution. (avec deux enfants en bas-âge et la reprise du travail, j’ai moins de temps, donc besoin de plus de bras). Chiraz et Massiva sont très actives au niveau des maraudes. Mais on a vraiment de nombreuses demandes. Et plus on sera nombreux(ses), plus rapidement les besoins seront comblés incha Allah !

un petit bagage d'amour

Quels sont vos projets incha Allah à court et moyen terme ?

A court terme nous aimerions créer des partenariats avec des grandes marques de puériculture, d’hygiène bébé, de lait infantile, etc… Afin qu’ils nous réapprovisionnent régulièrement et qu’en contrepartie, nous leur fassions de la pub, en mettant en avant leur côté « humanitaire » (on a des pistes via des contacts sérieux).

A moyen terme, pourquoi pas créer des antennes en dehors de l’Ile-De-France (car malheureusement, la misère mère-enfant est partout !)

Que souhaitez-vous dire à nos lecteurs ?

Si vous souhaitez nous aider, vous êtes les bienvenus ! Cela peut être une fois par semaine, par mois, par an, bref selon vos disponibilités. Si vous êtes véhiculé, c’est un plus.

Suivez-nous sur notre page pour être informés des événements à venir et des besoins.

Nous lançons aussi de temps en temps des cagnottes pour répondre à certaines demandes spécifiques (exemple : URGENT besoin de lait pour un bébé en hôtel , ou pour le financement de nos étagères dans le local…). Bref restez connectés !

L’association Un petit bagage d’amour a été l’objet d’un passage dans l’émission Les Maternelles, je vous laisse visionner cela :

un petit bagage d'amour

libérez votre cerveau
Fév 04

{Coin lecture} Libérez votre cerveau

par consomouslim | Mes coups de coeur

Je vous parle aujourd’hui de Libérez votre cerveau !, le livre d’Idriss Aberkane, spécialiste en neurosciences, paru aux éditions Robert Laffont.

Libérez votre cerveau d’Idriss Aberkane

Résumé

« Spécialiste des neurosciences, Idriss Aberkane dévoile sa méthode pour libérer notre cerveau à l’école et au travail.
Il existe des prodiges capables de calculer la racine soixantetreizième d’un nombre à cinq cents chiffres en moins de trois minutes. Ils ont pourtant le même cerveau que nous. Alors, comment font-ils, ceux qui pensent plus vite, qui se concentrent plus longtemps ou bien développent une mémoire phénoménale ? Ils utilisent leur cerveau de façon différente et harmonieuse, selon des principes « neuroergonomiques » : ainsi, de même que l’on pose des poignées sur des valises trop lourdes pour les soulever sans peine, on peut donner des poignées à nos objets mentaux pour les manipuler plus facilement. Dans cet ouvrage ambitieux, foisonnant d’exemples, Idriss Aberkane nous entraîne à la découverte de notre matière grise, nous révélant ses capacités et ses limites, ses points aveugles et ses ressorts inattendus.
Pour penser mieux, éduquer mieux, vivre mieux, pas besoin d’être un génie, il suffit d’utiliser les formidables ressources que la nature a mises sous notre crâne. Nous en sommes tous capables. »

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

J’étais tombée avant de savoir que ce livre existait sur plusieurs vidéos d’Idriss Aberkane. Son discours sur l’économie de la connaissance et le biomimétisme m’avait particulièrement plu. C’est tout naturellement que j’ai eu envie de découvrir ce qu’il pouvait bien raconter dans son livre quand j’ai su qu’il en avait écrit un !

Le contenu du livre

Le livre est composé de trois grandes parties :

  1. Libérez votre cerveau
  2. Connaître votre cerveau
  3. Quelle neurosagesse ?

Ce livre est riche d’exemples, d’expériences, de théories issues d’études diverses et variées avec les références bibliographiques pour chacune, si vous venez l’envie d’aller lire les articles originaux.

« Libérez votre cerveau » est difficile à résumer tant il aborde de nombreuses thématiques même si elles s’articulent finalement toutes autour du cerveau et de ses capacités.

On en apprend d’ailleurs pas mal sur le fonctionnement du cerveau et de ses capacités ainsi que sur ses limitations, qu’elles soient propres à nous ou extérieures.

Les thématiques abordées que j’ai particulièrement apprécié sont les suivantes :

  • Son explication de la neuroergonomie ou comment mieux utiliser son cerveau. Il dit d’ailleurs à ce sujet

« La neuroergonomie, c’est l’art de bien utiliser le cerveau humain. »

  • Il aborde comme je vous l’ai dit aussi ce qui peut freiner notre cerveau. Nos performances sont parfois limitées par nous même car on s’auto-sabote en se persuadant qu’on n’arrivera jamais à faire telle ou telle chose. Qui d’entre vous n’a jamais au moins une fois pensé cela ?

« (…) lorsque nous nous persuadons que nous sommes incapables de réaliser une tâche, nous avons beaucoup plus de chances d’y échouer. C’est un cas typique de prophétie autoréalisatrice. »

  • Il fait un focus sur le fonctionnement de l’école, sur la dictature de la vie notée et de son inutilité. Pour lui,

« La vie notée est à la vraie vie ce que le cheval de bois est au vrai cheval. »

  • L’accent est mis sur la notion de plaisir, la notion de « ludéification » de l’apprentissage, de l’importance du travail de groupe et de la créativité afin de réussir toute forme d’éducation. Ce qui n’est souvent pas le cas à l’école où il n’y a peu ou pas de place à la « ludéification » de l’apprentissage, où le travail individuel prédomine et où il faut rentrer dans des cases pour réussir parfois au détriment de l’expression de la créativité de l’enfant.

« Il ne faut pas forcer le cerveau à ressembler à notre école, il faut forcer notre école à ressembler à notre cerveau. »

  • Il nous explique comment exercer son cerveau pour augmenter nos performances mentales. Que la volonté et le plaisir sont les meilleurs moyens de devenir expert sur un sujet. Car quand on aime quelque chose, on ne compte pas le temps passé dessus. Il fait d’ailleurs tout au long de son livre allusion aux jeux vidéos pour illustrer cette alliance plaisir/nombre d’heures consacrées. Selon lui, dans chaque domaine d’apprentissage fait de façon délibérée, 50 000 heures de pratiques permettent d’être un expert sur ce sujet. Je vous laisse faire travailler votre cerveau et voir combien de temps cela fait ^^.

Ce que j’ai aimé ou pas

La lecture de ce livre était à certains passages très facile, à d’autres moins pour pas dire un peu barbante. Mais heureusement les passages intéressants étaient beaucoup plus nombreux. J’ai apprécié ce livre car il m’a permis d’avoir un regard nouveau sur pleins d’idées reçues desquelles on a parfois du mal à se détacher. Mais j’avoue que je m’attendais à quelque chose de plus pratique et de moins théorique. Mais bon, je ne regrette pas ma lecture ! Je vous le conseille fortement, ce fut une lecture enrichissante.

Extrait du livre

Si je ne devais en citer qu’un, je citerai celui-ci justement pour son côté pratique et riche d’enseignement. Ce n’est d’ailleurs pas une parole de l’auteur.

A l’époque de la Renaissance, la « règle des trois tiers » présidait à l’enseignement humaniste : vous devez passer un tiers de votre temps éveillé avec vous-même, un tiers avec quelqu’un qui peut vous enseigner des choses, et un tiers avec quelqu’un à qui vous pouvez en enseigner à votre tour.

L’avez-vous déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ?