Category Archives for "Mes coups de coeur"

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une
Oct 07

Mon avis sur « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano

par consomouslim | Mes coups de coeur

Je vous parle aujourd’hui de « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une », le livre de Raphaëlle Giordano, paru aux éditions Eyrolles. Il comporte 217 pages et coûte 14,90e en format broché et 6,90e en format poche.

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

Résumé

« – Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë. – Une quoi ? – Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude… – Mais… Comment vous savez tout ça ? – Je suis routinologue. – Routino-quoi ?

Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l’impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu’elle veut, c’est retrouver le chemin de la joie et de l’épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l’y aider, elle n’hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves… »

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

J’avais vu quelqu’un le recommander sur mon compte Facebook puis je reçois une newsletter de Décitre (comme par hasard !) qui faisait justement une sélection de livres de développement personnel avec les frais de port gratuits. En le voyant dans la sélection, je me suis rappelée cette recommandation et je l’ai acheté. En plus de cela, j’ai trouvé la couverture fraîche et attirante. Comme quoi une couverture c’est important aussi !

L’histoire

On suit l’histoire de Camille qui est au bout du rouleau, n’arrive pas à être heureuse en ayant tout pourtant pour l’être (selon elle) : un mari, un fils, un travail. Mais il lui manque quelque chose. C’est un après un accident de voiture qu’elle va tomber par hasard sur Claude, « routinologue » qui va lui proposer une prise en charge assez originale pour l’aider à retrouver le bonheur. On suit alors Camille dans son cheminement ainsi que les conseils de Claude que l’on peut au passage s’appliquer à soi même.

C’est justement ce qui fait l’originalité de ce livre. C’est clairement un livre de développement personnel mais il n’est pas abordé comme un bon nombre de livres sur le sujet de manière classique avec une succession de chapitres énonçant divers principes. Non c’est comme si on suivait une séance de développement personnel et à l’extrême si on s’identifie à Camille, on bénéficie d’une séance de développement personnel tout au long de la lecture du livre. Bref, l’idée de faire un livre sur le développement personnel sous forme d’un roman est une superbe idée. C’est ce qui le rend vivant et enrichissant.

A travers ce livre, on apprend divers principes de développement personnel comme la théorie des petits pas, le cercle vertueux vs le cercle vicieux, l’appareil photo imaginaire, la méthode SMART, le sourire intérieur, la gratitude, la pensée positive, l’autosuggestion positive, la respiration et bien d’autres.

Je ne vous révélerais pas la fin du livre mais je l’ai bien aimé ! C’est rare, je suis souvent déçue par les fins de livres ou de films.

Extrait du livre

Voici un passage du livre que j’avais apprécié :

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une

Bref, si tu aimes les romans et ce qui a attrait au développement personnel, ce livre est fait pour toi.

L’avez-vous déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

association zakariya
Sep 30

Zoom sur l’association ZAKARIYA

par consomouslim | Mes coups de coeur

Découvrez en un peu plus sur l’association ZAKARIYA au travers de l’interview de Cécile créatrice de l’association et mère du petit Zakariya. Je ne connaissais pas du tout cette association, pour la petite histoire j’avais fait un rêve banal : une personne de ma famille qui s’appelle aussi Zakaria portait un manteau justement prêté par une association. Je me voyais lui retirer le manteau pour le rendre à l’association. En le retirant, je vois une étiquette où est inscrit « association Zakariya » écrit de la sorte. En me réveillant, je n’y prête pas attention, faut savoir que je fais beaucoup de rêves avec beaucoup de détails. Parfois je ne comprends même pas bref. Ce matin là, je vais faire un tour rapide sur instagram et la première chose que je vois dans mon fil, une publication de « cécile association Zakariya ». Et là, ça a fait tilt, j’ai découvert ainsi l’existence de cette association et je trouve son travail pour son fils vraiment admirable, voilà pourquoi je lui ai proposé une interview pour le blog.

Zoom sur l’association ZAKARIYA

Salam aleykoum, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Cécile, j’ai 34 ans je suis maman de 5 enfants, dont Zakariya né en 2007 infirme moteur cérébral. Il est polyhandicapé à cause de lésions de la myéline dûes à une infection in-utéro au CMV (cytomégalovirus). Nous vivons du côté de Dijon en Côte d’or, je suis maman au foyer et je gère seule l’association qui porte le nom de mon fils.

Depuis quand avez-vous créé l’Association ZAKARIYA ? Pouvez-vous nous en expliquer le principe ?

L’association est née en 2010 pour nous aider à financer les appareillages adaptés et les thérapies à l’étranger de Zakariya. Pour cela je vends au profit de l’association mes différentes créations hand made et il est également possible de faire cadeau à Zakariya d’une somme d’argent pour le paiement de ses thérapies.

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer l’Association ZAKARIYA ? Comment en avez-vous eu l’idée ?

En 2010 nous devions suivre une formation très coûteuse pour pouvoir l’aider à évoluer correctement et Zakariya avait besoin d’une poussette adaptée. Ayant alors un grand besoin de financement, l’association voit le jour dans le but de récolter des dons. Ce sont des sœurs fillah sur les forums entre sœurs de l’époque qui m’y ont pousser pour Zakariya.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Al Hamdoulillah Zakariya est une vraie bénédiction pour nous ses parents, c’est un enfant merveilleux, souriant, agréable, grâce à tous ses efforts, il évolue doucement mais surement al hamdoulillah. Allah nous facilite, à coté la difficulté il y a certes une facilité al hamdoulillah ala koulli hal.

Quels sont vos projets incha Allah à court et moyen terme ?

Zakariya a besoin de stimulation intensive, pour cela nous devons nous rendre près de Barcelone en Espagne dans un centre « Metodo ESSENTIS » un séjour de 2 semaines tout compris nous coûte près de 5000€, il doit y aller 2 fois par an pour progresser rapidement. Nos moyens personnels nous permettent de payer une partie du séjour 1 fois par an al hamdoulillah, il y a déjà été en juillet 2015 et en juillet 2016.  Cette année il n’a pu y aller car nous avons dû mettre cet argent dans ses appareillages, une chaise haute adapté 1000€ à notre charge sur 2000€, un verticalisateur mobile à 2500€ à notre charge sur 2900€, nous sommes en cours d’achat d’un siège auto-adapté à 1000€ à notre charge sur 2000€ et d’un fauteuil roulant adapté le devis est en cours (l’ergothérapeute nous à estimer à notre charge entre 2500 et 3500€).

C’est pour cela que je vends mes créations pour aider à financer inshaa’Allah.

Que souhaitez-vous dire à nos lecteurs ?

N’attendez pas d’être touchés personnellement par le handicap pour vous sentir concernés inshaa’Allah. Zakariya pourrait être votre fils, votre frère, votre cousin, votre petit-fils etc… Il n’est rien de tout cela mais une chose est sûre, il est votre petit frère Fillah. Lui comme tous les enfants handicapés ont une mauvaise prise en charge ici en France, nous devons l’emmener jusqu’en Espagne pour une prise en charge digne de ce nom et devons nous débrouiller pour financer ses appareillages, al hamdoulillah ala koulli hal il y a toujours pire que soi. N’oubliez pas tous nos enfants et adultes handicapés dans vos invocations.

Pour suivre l’actualité de l’association :

1 2 3 8