Category Archives for "Ecologie"

simplicité volontaire
Mar 24

La décroissance – Vivre la simplicité volontaire [Lecture]

par consomouslim | Ecologie

Je vous parle aujourd’hui du livre « La décroissance | Vivre la simplicité volontaire. Histoire et témoignages », un livre coordonné par Cédric Biagini et Pierre Thiesset , paru aux éditions Le pas de côté et l’échappée .

Vivre la simplicité volontaire

Résumé

« Des habitants de zones urbaines ou rurales vivent sans voiture, sans télévision, sans téléphone portable, sans lave-linge et même parfois sans frigo… tout en étant investis dans la vie locale et en soutenant que l’on est plus heureux en possédant moins. Parmi eux, des jeunes parents intégrés professionnellement refusent l’engrenage des carrières, de l’argent, de la consommation et choisissent plutôt la solidarité et l’épanouissement intellectuel et social. D’autres ont carrément décidé de vivre en autarcie, par exemple dans une maison qu’ils ont construite dans les bois, sans eau ni électricité, «en grève générale quotidienne contre le capitalisme». D’aucuns refusent un travail aliénant et se tournent vers des métiers artisanaux : cordonniers, ébénistes, brasseurs ou paysans. Certains ont pourtant eu une vie tout ce qu’il y a de plus conformiste, comme cet ancien ingénieur qui gagnait 100000 euros par an et qui a tout plaqué car sa «vie n’avait aucun sens». Toutes ces trajectoires, bien que très différentes, tentent d’appliquer les principes de la simplicité volontaire : une philosophie pratique selon laquelle la vie se trouve ailleurs que dans l’accumulation indéfinie et le «tout, tout de suite».
Ce livre présente une cinquantaine de parcours singuliers de déclassés volontaires qui nous expliquent les raisons de leurs choix, la manière dont ils vivent, les liens qu’ils tissent, leurs rapports aux autres, à la nature et aux savoir-faire.
Ils nous racontent comment ils s’efforcent, chacun à leur manière, de s’extirper de la société de consommation et des grands réseaux techniques pour savourer une vie riche de sens, de puissance d’agir et de liberté.

Ces entretiens, agrémentés d’une histoire de la simplicité volontaire, ont initialement été publiés dans le journal La Décroissance. »

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

Je suis tombée dessus par hasard à la bibliothèque, le titre m’a interpellé et la lecture du résumé m’a fortement donner envie de le lire. Et je ne regrette pas de l’avoir pris !

Le contenu du livre

Ce livre est en fait composé de plusieurs interviews de personnes vivant dans la simplicité volontaire. Ces interviews ont été initialement publiées dans le journal La Décroissance.

Les interviews sont classées en plusieurs parties :

  • Se modérer
  • Déserter
  • Militer
  • Bifurquer

Dans la partie « se modérer » on y lit des témoignages de personnes ayant choisi de se modérer dans leur mode de vie et de se contenter de ce dont elles ont vraiment besoin.

Dans la partie « Déserter », on passe à un niveau supérieur, les personnes interviewées vivent pour la plupart sans voiture, sans télé, sans ordinateur, sans frigo et certains même sans électricité ou eau courante.

Dans la partie militer, on suit le parcours de personnes engagés que ce soit dans des associations écologistes ou caritatives, des ONG, partis politiques etc.

Et enfin dans la dernière partie « bifurquer », des personnes ayant eu un parcours professionnel « classique » racontent leur changement radical de mode de vie.

À la fin des interviews, on peut lire une partie « éloge de la simplicité » écrit par Pierre Thiesset. C’est la partie qui m’a le plus plu, tant elle amène à une réflexion profonde et nous pousse à nous questionner sur notre propre mode de vie et sur notre société de consommation.

Ce livre a été un coup de cœur et fut très inspirant. Lire tous ces parcours aussi singuliers les uns que les autres ouvre les yeux sur notre mode de consommation et surtout notre surconsommation, l’attachement au superflu… En lisant ces interviews, on prend conscience que l’on peut vivre de peu et ainsi se concentrer sur l’essentiel.

Certaines interviews sont plus inspirantes que d’autres, certaines ne sont mêmes pas du tout intéressantes mais ça reste la minorité.

En fin de livre, des livres sur la même thématique nous sont conseillés. Une vraie mine d’or pour les fans de lecture !

Ce que j’ai aimé ou pas

J’ai bien aimé le format c’est à dire les interviews. Mais c’est aussi un point faible car c’est un livre qui demande des pauses pendant sa lecture. Ce n’est pas un livre qui se lit d’une traite. Ça demande du temps pour digérer chaque parcours et lire des interviews à la suite peut lasser.

Comme je l’ai déjà dit plus haut, certaines interviews étaient inintéressantes, certaines personnes interviewées étaient trop extrémistes ou trop dans le rejet de l’autre. Mais ça se compte sur les doigts d’une main. La plupart des interviews sont riches d’idées !

J’ai beaucoup aimé ce livre. Je ne connaissais pas tout ce qui tournait autour de la décroissance et notamment les objecteurs de croissance. J’ai découvert ce mode de pensée et de vie via ce livre et cela m’a donné envie de lire d’autres livres sur la même thématique. Cette lecture m’a vraiment fait cogité et c’est pour cela que je l’ai particulièrement apprécié.

Extraits du livre

Si vous voulez lire quelques extraits pour vous faire une idée. J’en avais posté sur Instagram, vous pouvez les trouver sur la story à la une ici :

simplicité volontaire

L’avez-vous déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

educamus nature
Mar 17

Initiative écolo #3 : Johanna d’Educamus Nature

par consomouslim | Ecologie

« Une série de portraits sur des personnes engagées dans l’écologie ou encore sur des initiatives allant dans ce sens seront publiés sur le blog. Pour continuer cette série qui je l’espère vous permettra de découvrir ou redécouvrir des initiatives écologiques dans plusieurs domaines, c’est Johanna d’Educamus Nature qui a répondu à nos questions.

Lire la suite

famille presque zéro déchet
Fév 03

Famille presque zéro déchet [Lecture]

par consomouslim | Ecologie

Je vous parle aujourd’hui du livre « Famille presque zéro déchet, ze guide », le livre de Jérémie PICHON et Bénédicte MORET, auteurs du blog famillezerodechet.com , paru aux éditions Thierry Souccar .

Famille presque zéro déchet de Jérémie PICHON et Bénédicte MORET

Résumé

« LE ZÉRO DÉCHET, L’ESSAYER C’EST L’ ADOPTER !

Réduire ses déchets pour la planète, pour sa santé, pour le porte-monnaie, c’est le moment ! Mais comment s’y prendre ? En marchant dans les pas de Jérémie et Bénédicte. Ce livre, à la fois carnet de bord pas triste, et guide pratique, vous mènera au but en vous épargnant bien des pièges !

Avec humour et autodérision, les auteurs vous proposent un plan d’action détaillé et 10 défis Zéro Déchet pour vous lancer. En s’appuyant sur leur connaissance de l’écologie, ils livrent des centaines de conseils pratiques et d’alternatives simples pour le quotidien : courses, cuisine, nettoyage, mobilier, hygiène, maquillage, vêtements, jardin, bricolage, festivités… Car les déchets sont partout !

Ce que vous allez gagner : l’amélioration de votre écobilan familial (1 poubelle de 15 L pour 1 mois), moins de toxiques et de sacrées économies. Plus le sentiment exaltant d’être acteur de sa vie, de sa santé, de créer du lien, de toucher à l’essentiel.

« Avec ce livre, les bonnes idées de quelques-uns deviennent la chance de tous. »
– Nicolas Hulot

« Le Zéro Déchet n’est pas une mode, c’est une nécessité, un devoir. Ne perdez plus un instant pour lui donner une chance d’enrichir votre quotidien, de donner un sens à votre passage sur Terre. » »
– Béa Johnson

famille presque zéro déchet
Pourquoi avoir choisi ce livre ?

J’avais vu plusieurs personnes le recommander sur les réseaux sociaux (le pouvoir du hashtag #livreaddict) et notamment sur Instagram.

M’intéressant de plus en plus au zéro déchet, j’ai voulu lire ce livre qui se veut un guide pour démarrer vers le zéro déchet.

Le contenu du livre

« Famille presque zéro déchet » est composé de plusieurs parties :

  • Introduction
  • Zéro déchet définition
  • B.A.B.A des déchets
  • Les zerosceptiques
  • Plan d’action zéro déchet
  • Les courses
  • La cuisine
  • L’hygiène de la maison
  • Les cosmétiques
  • Les enfants
  • Les fêtes
  • La maison
  • Conclusion
  • Les 10 défis

Ce livre se lit facilement. Il est très agréable à lire de part son style et ses illustrations humoristiques. Le livre est pratico-pratique et propose des pistes d’action concrètes dans chaque pan de la vie quotidienne. Des courses, à sa salle de bain en passant par les produits d’entretien, tout y passe. On suit également le parcours de la première année vers le zéro déchet de La Famille zéro déchet qui raconte leur victoire, les points à améliorer et surtout on suit l’évolution de leur poubelle.

Dans chaque catégorie, un plan d’action est proposé pour réduire ses déchets. Des alternatives saines pour l’environnement sont proposées ainsi que des recettes par exemple pour les cosmétiques ou encore les produits ménagers.

En fin de livre 10 défis nous sont proposés pour nous motiver à débuter dans le zéro déchet.

Les recommandations de livres et de documentaires sur le même sujet en fin de livre est une mine de trésors !

Ce que j’ai aimé ou pas

J’ai beaucoup aimé ce livre. Il est très agréable à lire et à feuilleter. Ses couleurs et ses illustrations y sont pour quelque chose. Le sujet est abordé de manière ludique. Il m’a motivé à faire attention à mes déchets et j’ai pas mal de boulot à faire car je suis encore loinnnnnnn.

J’ai testé certaines recettes du livre dont une qui a été un flop. Je m’y suis sûrement mal prise mais ce qui devait normalement être un gel WC fut un liquide WC. De meilleures explications quant aux étapes de fabrication auraient peut être pu éviter ce couac. C’est la seule chose « négative » de ce livre. Sinon le reste est top.

Pour résumer, c’est un livre à lire si vous ne l’avez pas encore lu surtout si vous êtes dans une démarche zéro déchet . Ce fut un coup de coeur pour ma part, il ne me reste plus qu’à passer à l’action maintenant !

Extrait du livre Famille presque zéro déchet

On entend souvent que se nourrir avec des aliments de qualité et bio est réservé aux classes les plus aisées. C’est faux. En revanche, il faut :

  1. Changer ses habitudes d’achat. Le bio sous plastique de Pologne à 12 000 dollars est une connerie sans nom.
  2. Repenser ses repas, car il n’est pas possible de passer du classique au bio avec les mêmes menus. Qu’on se le dise, la pub et les agro-industriels vous mentent lorsqu’ils vous disent que vous pouvez manger du saumon et du rumsteak tous les jours de l’année ! Le prix économique et le prix environnemental sont bien trop élevés.

ou encore

La chaîne alimentaire est contaminée en profondeur. Dans certaines zones océaniques, nous retrouvons 6 fois plus de plastiques que de plancton, base primordiale de toute notre chaîne alimentaire ! Au final, nous mangeons nos déchets. Les molécules plastiques et chimiques entrent en effet dans la composition des tissus des poissons qui les ont ingérées.

L’avez-vous déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

dar adina
Déc 16

Initiative écolo #2 : Adina du blog Dar Adina

par consomouslim | Ecologie

Une série de portraits sur des personnes engagées dans l’écologie ou encore sur des initiatives allant dans ce sens seront publiés sur le blog. Pour continuer cette série qui je l’espère vous permettra de découvrir ou redécouvrir des initiatives écologiques dans plusieurs domaines, c’est Adina du blog Dar Adina qui a répondu à nos questions.

Lire la suite