Category Archives for "Ecologie"

télévision
Avr 01

Mieux utiliser sa télévision pour moins gaspiller

par consomouslim | Ecologie , Environnement

L’idéal est de s’en passer mais pour ceux et celles qui en possèdent une voire plusieurs, voici quelques conseils pour moins gaspiller avec sa télévision.

Moins gaspiller avec sa télévision

Conseil #1 : pas de télévision trop grande

Les écrans plats qui remplacent petit à petit nos anciennes télévisions consomment moins d’énergie. Cependant, parmi les écrans plats, les grandes télévisions consomment plus d’électricité que les moins grandes. Choisissez en une adaptée à votre activité. Si vous êtes un fan de cinéma avec home cinéma et compagnie, il est compréhensible d’avoir une grande télé mais si c’est juste par phénomène de mode, autant s’en passer.

Conseil #2 : déchiffrez l’étiquette énergie

Quand vous achetez une télévision, vous pouvez avoir des renseignements sur sa consommation sur l’étiquette énergie (les mêmes que l’on trouve sur les machines à laver etc…) comme la consommation en watt de votre appareil, la consommation annuelle en kWh et la classe énergétique ( allant de A à G : un appareil de classe A consomme trois moins d’électricité qu’un appareil de classe C par exemple. )

Qu’est ce que le Watt ? On ouvre un dico et ou trouve : unité de puissance électrique. Et qu’est ce que le kWh ? Le kilowattheure est une unité de mesure d’énergie correspondant à l’énergie consommée par un appareil de 1000 W de puissance pendant une heure.

II est donc préférable d’acheter une télévision avec les meilleurs paramètres en terme de consommation.

Conseil #3 : éteindre complètement sa télévision

Un truc que l’on zappe souvent, moi la première ! N’oubliez pas que même quand nos télévisions sont en veille, elles consomment de l’électricité. Pour que la consommation soit au niveau zéro, il faudrait éteindre complètement la télévision.

Pour ceux qui ont encore d’anciennes télévisions et qui utilisent un adaptateur TNT, sur le même principe, pour atteindre le niveau zéro de consommation, il faudrait éteindre complètement l’adaptateur, ceux ci peuvent consommer jusqu’à 10 W en état de veille.

Pour ceux qui ont des paraboles, c’est la même chose, en état de veille elles peuvent continuer de consommer jusqu’à 15 W. Préférez donc les éteindre complètement si cela n’interfère pas avec leur programmation.

Et toujours sur le même principe, éteindre complètement nos box après utilisation, mais le petit inconvénient est que le lendemain il faudra attendre quelques minutes pour que tout cela se remette en place.

L’idéal est de mettre toutes les prises sur un multiprise à interrupteur et d’éteindre celui ci. Outre ces conseils, ne pas laisser une télévision que personne ne regarde allumée (oui, oui, ça arrive chez certains ! )

A bientôt !

limaces
Mar 25

Limaces : 7 astuces pour les repousser dans son jardin

par consomouslim | Ecologie

Après les pucerons, nous allons voir cette fois-ci comment se débarrasser des limaces. Celles-ci sont nocives pour nos plantations mais ça n’excuse pas d’utiliser des produits chimiques pour s’en débarrasser. Il existe bien entendu des astuces naturelles que voici :

7 astuces pour repousser les limaces

1) La sciure

A mettre au pied des plants principalement touchés.

2) Les coquilles d’oeufs

Mettre des coquilles d’œufs écrasées au pied des plants. Cela est censé agir comme une barrière physique.

3) La cendre

Toujours sur le même principe, mettre de la cendre au pied des plants.

4) L’ail

Les gousses d’ail sont également un répulsif efficace.

5) Le thym

Le thym toujours sur le même principe. Vous pouvez aussi en planter près des plantations le plus souvent touchées par les limaces.

6) Les feuilles de chêne

Des feuilles de chêne à tapisser autour du plant.

7) Le marc de café

Et enfin, le marc de café qui agit non seulement sur les pucerons mais aussi sur les limaces.

Et vous quelles sont vos astuces naturelles contre les limaces ?

micropolluant
Mar 25

Micropolluant : comment en produire moins ?

par consomouslim | Ecologie

Chacun à notre échelle, de part notre mode de consommation, avons un impact environnemental plus ou moins important. Nous pouvons avoir un effet négatif sur la pollution en utilisant par exemple des produits ménagers dont la composition n’est pas clean, des produits d’hygiène non écologique etc. Nous allons voir justement comment moins impacter l’environnement en changeant quelques habitudes du quotidien et ainsi produire moins de micropolluant.

Comment produire moins de micropolluant à notre niveau ?

Qu’est ce qu’un micropolluant ?

Il convient tout d’abord de définir ce que renferme le terme « micropolluant.  Un micropolluant est un produit actif minéral ou organique susceptible d’avoir une action toxique à des concentrations infimes.

Dans la vie quotidienne, voici quelques exemples de micropolluants qui passent dans nos canalisations puis se retrouvent dans les stations d’épurations qui traitent les polluants naturels alors que les polluants synthétiques finissent dans nos rivières, lacs etc… :

  • lessive,
  • produit vaisselle,
  • gel douche,
  • divers produits ménagers etc…

Comment diminuer ces micropolluants ?

En changeant quelques unes de nos mauvaises habitudes. Fini le Mr propre, l’eau de javel et compagnie !

  • Privilégiez les produits naturels aux produits synthétiques. Préférez les produits ayant un écolabel ( ne contiennent ni phosphates, ni composés chlorés entre autres.)
  • Dosez convenablement vos produits. Évitez de mettre trop de lessive, passez vous de l’adoucissant (on peut très bien le remplacer par du vinaigre).
  • Faire une lessive seulement quand le tambour à linge est plein. Pareil pour le lave vaisselle.
  • En ce qui concerne le lave vaisselle, préférez un lavage régulier du filtre au bloc désodorisant. Diminuer progressivement la dose de liquide de rinçage si votre vaisselle n’a pas de traces de calcaire.
  • Lors de la douche, utilisez un pompom de bain pour éviter de trop utiliser de gel douche. Là encore, préférez les produits écologiques et BIO. Un simple savon de Marseille ou encore d’Alep peut suffire pour se laver.
  • On peut nettoyer sa maison avec trois ingrédients naturels : du savon liquide pour dégraisser, du vinaigre pour détartrer et de l’alcool de nettoyage pour détacher. Le vinaigre blanc est un véritable allié écologique pour entretenir sa maison : Tout nettoyer avec du vinaigre blanc

Et vous achetez-vous des produits écologiques ? Sinon, quel est le principal frein ?

compost
Mar 18

Compost : Mode d’emploi pour améliorer ses cultures

par consomouslim | Ecologie

Comment améliorer ses cultures de manière naturelle ? Faire son compost soi-même !

Qu’est ce qu’un compost ?

Il s’agit d’un produit obtenu par la fermentation des déchets organiques en présence d’oxygène qui permet d’améliorer la fertilité du sol.
Au lieu de vous débarrasser inutilement de certains déchets, vous pouvez au contraire les utiliser pour faire votre compost, comme :

  • les épluchures de fruits (sauf agrumes) et légumes,
  • croûtes de fromage,
  • les feuilles d’arbre ou de plantes,
  • les mauvaises herbes,
  • du papier journal,
  • des mouchoirs,
  • essuie-tout,
  • cartons,
  • des coquilles d’œufs broyées,
  • le marc de café,
  • filtre en papier,
  • sciures etc…

Certains déchets sont au contraire à éviter à titre d’exemple : plastiques, verre… En gros tout ce qui n’est pas entièrement biodégradable.

Comment procéder ?

Maintenant que vous avez les ingrédients d’un bon compost, voici comment procéder :

Dans votre jardin, réservez un espace à cet effet, mettre une couche de terre, puis une couche des déchets que vous aurez accumulés (précédemment cités). Veillez à ce que le tout soit toujours humide en arrosant régulièrement . Pensez aussi à retourner régulièrement votre mélange. Tout ceci pendant 6 mois. Au terme de ces 6 mois d’attente, vous aurez enfin votre propre compost naturel et écologique à étaler sur vos différentes cultures.

ampoule
Mar 18

Conseils pour bien choisir une ampoule ?

par consomouslim | Ecologie

Pour bien choisir une ampoule, il convient lors de l’achat de lire l’étiquette énergie. Il est préférable de choisir une ampoule de classe A plus efficace et moins consommatrice. Nous allons voir dans cet article les différentes classes des différentes ampoules que l’on peut trouver sur le marché.

Comment bien choisir son ampoule ?

Voici à quoi ressemble une étiquette énergie d’une ampoule :

 

ampoule

L’efficacité lumineuse est classée de A à G (les plus efficace étant la classe A).

Qu’est ce que l’efficacité lumineuse ? Il s’agit de la quantité de lumière produite par rapport à l’énergie consommée exprimée en lumen par watt.

Classification des différentes ampoules du marché en fonction de leur classe

Il existe différents types d’ampoules :

Les ampoules de classe A

  • Ampoule à LEDs : recyclable, longue durée de vie. Classe A.
  • Tube lumineux de 16 mm de diamètre (T5) : recyclable. Classe A.
  • Tube lumineux de 26 mm de diamètre (T8) : recyclable. Classe A.
  • Tube fluorescent compact : Destiné pour salon ou bureau, recyclable. Classe A.
  • Petit tube fluorescent compact : Idéal pour lampe de bureau ou lampe de salon. Recyclable. Classe A.

Les ampoules de classe A/B

C’est-à-dire que pour une même ampoule, on peut en trouver à la fois de classe A ou de classe B, d’où l’importance de bien lire l’étiquette énergie.

  • Spot fluo compacte (dit « économe ») : Classe A/B, recyclable.
  • Ampoule fluo compacte (dite « économe ») : recyclable. Classe A/B.
  • Ampoule fluo compacte sous globe (dite « économe ») : recyclable. Classe A/B.

Les ampoules de classe B/C/D

  • Spot halogène « basse tension » (12/24 volts) : éclaire très bien mais chauffe. Classe B/C/D.
  • Spot halogène (230 volts) : éclaire très bien mais dégage beaucoup de chaleur. Classe C/D.

Les ampoules de classe B/C/D/E

  • Ampoule halogène de forme classique : classe B/C/D/E.
  • Petites ampoules halogènes (230 volts et 12/24 volts) : classe C/D/E.
  • Petit tube halogène : peut consommer énormément d’électricité pour un rendement minime. Classe C/D/E.

Les ampoules de classe E/F/G

  • Ampoule ordinaire : Classe E/F
  • Petite ampoule ordinaire : Classe F/G.
  • Tube à incandescence : Classe F/G.

Donc vous l’aurez compris, il ne suffit pas de choisir un type d’ampoules ayant le réputation de moins consommer. Mais il convient en plus, avant d’acheter vos ampoules, à bien regarder l’étiquette énergie où figure la classe de l’ampoule.